Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Deauville pour faire découvrir le triathlon

Deauville

Après le ToursN’Man il me fallait reprendre en douceur la compétition et pour cela rien de mieux que de passer un bon moment en compagnie d’athlètes que l’on apprécie.

C’est la sortie club du J3 triathlon d’Amilly et à cette occasion nous avons des triathlètes engagés sur chaque épreuve.

Pour moi il s’agissait d’accompagner des athlètes qui n’ont jamais nagé en mer ou qui n’ont jamais fait de triathlon. L’épreuve découverte du triathlon de Deauville était tout indiquée pour elles.

Départ natation

Pour démarrer la natation, l’organisateur avait prévu 3 vagues. La vague rapide, la vague intermédiaire et la vague de débutants. Nous nous sommes placés dans le dernier sas car on ne souhaitait pas se mêler à la bagarre du départ.

Rien que pour nous, la mer était à ce moment précis très houleuse avec des creux de vagues assez impressionnants, surtout pour des débutants.

Alors que je pensais m’occuper uniquement des athlètes du club, je me retrouvais à devoir rassurer d’autres athlètes qui commençaient à paniquer. Je voyais le bateau des secours aller à droite, puis à gauche. Effectivement la marée bloquait une grande partie des débutants à la première bouée.

Nous avons toutefois réussi à contourner cet embouteillage pour filer vers la deuxième bouée. C’est alors que les sauveteurs ont pris la décision de tous nous faire retourner sur la plage, même si pour cela on ne réalisait pas le parcours complet. Sage décision.

Retour sur la plage

Alors que nous foulions la plage avec un sentiment d’inachevé puisque nous n’avions pas fait exactement tout le parcours, un petit regard sur ma montre m’indiquait 400m, soit 100m de plus que prévu. La marée nous avait fait dévier et j’ai mieux compris le bouchon à la première bouée de même que la décision de la sécurité.

Une fois la natation achevée j’avais terminé ma tâche principale, à savoir être le plus proche possible des athlètes du club qui débutaient. La nage en eau libre, dans une mer capricieuse peut impressionner et à juste titre.

C’est alors que j’ai enfourché mon vélo pour une une petite balade sur le beau tracé de Deauville. C’était un circuit varié où l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Tantôt en descente puis en montée, du plat, des virages et des relances, bref je me suis bien amusé.

Dernière épreuve

Dans le même esprit, j’abordais la course à pied sans pression. Juste faire attention de ne pas trop me fatiguer car je devais encore récupérer de ma dernière compétition.

Le parcours pédestre était aussi bien que le vélo car le public nous entourait et nous encourageait. Je croisais également tous les membres du club du J3. Un vrai moment de bonheur qui me faisait penser à mes débuts en triathlon.

Fin de la sortie club

Une franche réussite et de très bons moments passés avec toutes et tous. On encourage, on reçoit des encouragements, on s’amuse, on réalise de belles performances et à la fin tout le monde est finisher avec le sourire. Merci au J3 triathlon et au COTAME ainsi qu’à toutes celles et ceux qui étaient présent(e)s ce weekend à Deauville.

Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 59 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

  • Felix Duchampt va courir sous le drapeau roumain 29 mars 2019
    Comme Olivier Marceau il y a une quinzaine d’années (passé en Suisse), ou Aurélien Lescure plus récemment (passé en Turquie), le Français Félix Duchampt a décidé de changer de nationalité, afin de pouvoir courir davantage sur le circuit mondial de triathlon courte distance, et, pourquoi pas, se qualifier pour les prochains JO de Tokyo, en […]
  • UltraSwimrun-Alps – Un défi gargantuesque 27 mars 2019
    Aucun chronomètre mais un but commun pour la cinquantaine de binômes attendus les 27 et 28 avril prochain au départ du lac d’Aiguebelette : rallier ce lac proche de Chambéry, à Talloires, sur les berges du lac d’Annecy, et devenir « Ultra mountain swimrunner ». Un « retour aux sources » voulu par son concepteur Jean Christophe Bastiani, avec ce […]
  • Marathon vert 14 avril 2019
    Dimanche 14 avril il y avait à Maisse un marathon un peu moins célèbre que celui de Paris. Le trail de 42km du Lièvre et la Tortue où l'on pouvait retrouver Yves T. Il a fini en 3h48'10". Pour plus de détails vous pouvez vous rendre sur sa fiche perso dans le ''Trombinoscope''.
Stats Google Analytics
Généré par GADWP