Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Qui regarde dehors rêve. Qui regarde à l’intérieur se réveille.

— Carl Gustav Jung

Courir dans l’eau « aquajogging »

Courir dans l’eau se révèle un exercice très utile lorsque l’on veut reprendre une activité physique en douceur : soit après une longue convalescence, soit après une longue période d’indisponibilité.
C’est pourquoi, avec un minimum de matériel (ceinture de flottaison ou tout autre moyen de flottaison) et en changeant la longueur de sa foulée ou la position de ses bras, on peut à la fois courir sur le plat, en côte ou en descente, voire sauter des haies. Les grandes foulées développent l’amplitude et la puissance, les plus petites augmentent votre vitesse. Le tout sans chocs répétés sur vos articulations.

Aquajogging

Sur le plat

Le point important de l’exercice est le bon équilibre de son corps. Les jambes et les bras bougent avec une amplitude égale en avant et en arrière. On ressent alors ses doigts de pieds qui accrochent l’eau et l’expulsent vers l’arrière. Le regard se projette droit devant.

En sprint

Le point important est la vitesse. On conserve les caractéristiques du mouvement précédent tout en raccourcissant sa foulée et en augmentant la fréquence.

En côte

Le mouvement des bras est ici important. Coudes fléchis et balancement des bras d’avant en arrière exagéré. La foulée est courte et les genoux légèrement fléchis.

En descente

Le point important est le faible balancement des bras et le mouvement très rapide et très court des jambes.

Les haies

On lève ses deux genoux, on tend une jambe en avant et l’autre en arrière. Les bras bougent d’avant en arrière sous la surface de l’eau. Cet exercice permet un excellent étirement des ischios et des cuisses.

La marche en puissance

Maintenir ses bras et ses jambes tendus et les bouger d’avant en arrière avec la plus grande amplitude possible. Cet exercice est très bon pour amplifier son élasticité musculaire.

Les abdominaux et la partie supérieure du corps

Après 5 minutes d’échauffement libre on poursuit avec au moins 10 minutes pour le renforcement du haut du corps, les abdos et les lombaires. Laisser les jambes au repos et amener les bras tendus sur le côté à hauteur des épaules. Les déplacer vers l’avant et ensuite vers l’arrière. On peut également s’asseoir dans l’eau, jambes tendues, avec les pieds à la surface, pointes de pieds vers le haut ; ramener les genoux sur la poitrine puis reprendre la position initiale et recommencer à nouveau. On peut inclure des variantes comme maintenir la position assise et croiser la jambe droite sur la gauche, revenir à la position initiale et changer de jambe.

 

  • Aidez Lucas et les jeunes cancéreux 25 janvier 2021
    Originaire de Nantes, Lucas Tao, âgé de 18 ans, ambitionne de participer à l’IRONMAN de Francfort en juin prochain. Dans l’attente d’éventuels futurs sponsors, le jeune étudiant lyonnais fait appel à un financement participatif sur Ibelieveinyou.fr. Lucas est en classe préparatoire à ECE Lyon pour exercer plus tard comme ingénieur manager. Fraîchement arrivé en terres […]
  • Un geste parfait aux élastiques ? 19 janvier 2021
    Vous vous demandez peut-être ce qu’il est possible d’atteindre en termes de niveau technique aux élastiques. D’autant plus en tant que triathlètes amateurs. Réponse en vidéo avec Nicolas, un de mes élèves : Etre « propre » aux élastiques vous permettra d’être de plus en plus efficace dans l’eau (quand vous aurez accès aux piscines en tout […]
  • Lampiris Trail du Meyboom (TMB) 12 janvier 2021
    Depuis 2012, l’ASBL sport et santé collaborait avec Eco-Trail International pour mettre sur pied chaque année, le Lampiris Ecotrail de Bruxelles: le grand rendez-vous des traileurs de la Capitale. Cette collaboration a pris fin à l’issue de l’année 2020. Dès 2021, l’ASBL proposera une nouvelle course-nature, intitulée le Lampiris Trail du Meyboom (TMB) en hommage […]