Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

N’accuse pas le puits d’être trop profond, c’est ta corde qui est trop courte

TSB (Training Stress Balance) ou pic de forme

TSB Pic de forme

Le dernier indice de performance d’Andrew Coggan est le TSB qui représente le Training Stress Balance ou le Pic de Forme. C’est ce pic de forme que l’on cherche à obtenir pour chaque compétition importante.

Pour l’obtenir c’est très simple : il suffit de soustraire la charge d’entraînement chronique (CTL)  de la charge d’entraînement aiguë (ATL) :

TSB = CTL – ATL

Le résultat peut être négatif ou positif. Si c’est négatif, vous êtes probablement fatigué(e) et si c’est positif, alors vous êtes probablement reposé(e) et peut-être à votre pic de forme.

Quel TSB pour un pic de forme ?

Avant une compétition importante il faut s’affûter pour que notre corps surcompense et devienne en meilleure forme. Une excellente surcompensation peut être représentée avec un TSB compris entre 15 et 25. Toutefois, même avec de tels chiffres il n’est pas garanti que vous soyez en pleine forme. En effet cette équation, et toutes celles qui permettent d’arriver à ce résultat, ne sont que le fruit d’équations tenant compte que de votre puissance durant les entraînements. Le côté psychologique ou l’environnement extérieur n’est pas pris en compte. Il faut donc interpréter ces chiffres comme des indicateurs et non comme une vérité absolue ! Il se peut d’ailleurs que certain(e)s athlètes puissent produire de meilleur résultat avec un TSB de 5 ou 10. L’important est de repérer le TSB qui correspond à votre pic de forme afin de le reproduire à l’avenir.

Maintenir sa forme

Entre -10 et +10 de TSB vous maintenez votre niveau de forme mais attention cela ne peut durer bien longtemps, deux semaines tout au plus. Il y a trois raisons à cela :

Tout d’abord, rester dans cette tranche de TSB ne permet pas de progresser. Vous passez donc du temps à réaliser des séances d’entraînements pour n’obtenir aucun résultat, qu’il soit bénéfique ou négatif. Mais comme indiqué plus haut, cette phase permet juste de maintenir votre niveau de forme actuel, et sans entraînements pour vous stimuler, votre niveau baissera tôt ou tard. Il faut donc ne pas rester dans cette phase trop longtemps.

Le deuxième point, qui est dans la lignée du premier, est que rester dans cette tranche vous permet d’être en forme pour une épreuve qui va bientôt arriver. Mais encore une fois, ne prolongez pas trop cette période.

Enfin, rester entre -10 et 10 de TSB peut être observé lorsque vous revenez de blessure ou après une période de coupure plus ou moins longue. Pour une reprise de l’entraînement en douceur c’est une bonne façon de procéder d’être dans cette tranche de forme.

Progression de votre forme

Pour observer des progressions dans sa forme il est intéressant de se trouver entre -10 et -30. Avec l’expérience vous pouvez réaliser 2, 3, 4 voire 5 semaines d’entraînements dans cette tranche de forme négative en faisant toujours bien attention de respecter les charges d’entraînements avec l’aide de CTL et ATL.

Entraînements chocs

On peut très bien descendre sous les -30 TSB ! À condition que cela soit ponctuel car les risques de fatigue aiguë ou de blessure seront importants. Veillez à toujours prévoir des jours de repos passif ou actif lorsque vous descendez à ce niveau de forme.

Perte de forme

Nous savons qu’entre 5 et 25 vous êtes très certainement affûté(e). Si un jour vous constatez être à plus 25 TSB cela ne veut pas dire que vous avez atteint un niveau de forme phénoménal. Cela veut dire que vous vous reposez beaucoup trop ou que vous êtes malade voir blessé(e) ! Cela peut se voir car votre TSS est bas voire à zéro. Dans ce cas votre ATL va donc baisser rapidement contrairement à votre socle de forme CTL. Pendant donc 1 à 2 semaines votre CTL sera beaucoup plus haut que la ATL et votre TSB va crever le plafond, mais ce n’est finalement pas un bon signe.

 

 

  • Ironman et le PTO se déchirent sur le cas Starykowicz 4 décembre 2020
    Après l’annonce de la suspension du triathlète américain Andrew Starykowicz (rappel des faits ICI), la Professionnal Triathlon Organsiation (PTO) et l’Ironman se disputent sur la valeur de cette suspension… Dans un communiqué, la PTO, qui organise en grandes pompes ce week-end son « PTO Championships » à Daytona (USA) a dénoncé un « abus de pouvoir » et une […]
  • PTO Championships – Daytona détonne 3 décembre 2020
    En ce premier week-end de décembre, tous les yeux seront rivés sur le Challenge Daytona (USA). Dans une saison morne, où la plupart des grands évènements longue distance ont été annulés, dont, notamment, les Championnats du Monde Ironman traditionnellement disputés à Hawaii, le circuit Challenge, jusqu’alors dans l’ombre, prend une petite revanche sur son concurrent, […]
  • Course nature des éoliennes (FRA) 1 décembre 2020
    Courir en direction du 1er plateau Jurassien (660 m D+/D-) en passant par la grotte du pénitent, le parc éolien de Chamole, le trou de la lune et la ville de Poligny. Dégustation de produit régionaux au ravitaillement final. L’article Course nature des éoliennes (FRA) est apparu en premier sur Zatopek Magazine.