Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Il arrive souvent de ne rien obtenir parce que l’on ne tente rien.

— Jacques Deval

La matière idéales pour vos pieds

ChaussettesJe vous présente une matière idéale pour vos pieds. Vous portez sans doute des chaussettes plus ou moins spécifiques pour la pratique de votre sport, selon le milieu, la météo, le type d’effort, etc. En fonction de tous ces éléments vous choisissez une paire de chaussettes pour vous protéger du froid, ou pour mieux évacuer la sueur, mais également peut-être pour éviter les ampoules…

Caractéristiques de cette matière

La matière dont je vais vous parler est tout simplement incroyable puisqu’elle se régénère en moyenne sur 21 jours. Ce qui signifie que toutes les 3 à 4 semaines tout est à neuf.

Elle se répare également toute seule en 7 jours et se renforce aux endroits les plus sollicités en fonction de la morphologie de vos pieds. Cela évite donc de devoir racheter des chaussettes sans cesse.

Niveau pression, grâce à son élasticité et ses capteurs intégrés,  elle s’adapte automatiquement aux différentes pressions qu’elle subit. Elle est comme proprioceptive, c’est à dire qu’elle aide à mieux nous positionner donc mieux nous équilibrer.

Sa structure est polymorphe selon le milieu dans lequel elle évolue. Dans l’eau par exemple, sa surface va légèrement augmenter sous forme de crêtes pour assurer de meilleurs appuis.

Que dire de l’évacuation de la sueur ? Sa perméabilité est tout simplement prodigieuse puisqu’elle peut évacuer jusqu’à 3,5 litres de sueur par heure. Vous en connaissez beaucoup des chaussettes avec un indice de MVTR (Moisture Vapor Transmission Rate : taux de transfert de la vapeur d’eau) de 161.538 gr/m²/24h qui est l’unité de mesure que l’on nomme Schmerber ? (voir la vidéo pour le détail de ce résultat).

Elle est non seulement respirante mais aussi totalement imperméable, par conséquent la sueur peut sortir mais l’eau ne rentre pas. Vous ne trouverez rien d’aussi parfait ailleurs.

Cette matière a toutefois un point faible. Dans le froid elle trouve ses limites surtout s’il pleut ou s’il neige et qu’il y a du vent. Dans l’eau froide également, sauf si on a un entraînement spécifique à la Wim Hof, ça sera compliqué de garder ses pieds chauds.

Pour résumer, cette matière

  • se régénère ;
  • se répare ;
  • est proprioceptive ;
  • s’adapte à son environnement ;
  • ne laisse pas passer l’eau donc, est imperméable ;
  • laisse passer la sueur donc, est respirante ;
  • mais hormis un entraînement spécifique, elle ne tient pas chaud lorsqu’il fait froid.

Cette matière c’est la peau de vos pieds !!

La peau des pieds

Reprenons point par point l’intérêt de privilégier le renforcement de la peau de nos pieds plutôt que d’investir dans des chaussettes de plus en plus chères avec une durée de vie de plus en plus courte.

Les cellules de la peau de nos pieds se régénèrent toutes les 4 à 6 semaines. À moins d’être très doué(e) en couture pour réparer des chaussettes spécifiques de running, je ne vois pas comment faire mieux.

Lorsque vous vous blessez (ampoule, petite coupure…) votre peau se répare et en général cela va prendre 1 semaine. Une chaussette trouée, c’est fini (selon la taille du trou bien sûr).

La peau des pieds renferme énormément de terminaisons nerveuses ce qui nous aide dans notre proprioception.

Lorsque vous restez quelques minutes dans l’eau que se passe-t-il ? Votre peau se fripe. C’est une adaptation qui permet d’augmenter la surface d’appuis pour mieux ressentir l’eau et améliorer votre propulsion dans cet élément.

La meilleure matière actuelle dans le domaine du sport doit avoisiner les 30.000 Schmerber (MVTR). Comparés aux 161.538, quelle que soit la paire de chaussures ou de chaussettes que vous aurez, ça bloquera la respirabilité de vos pieds.

Il y a tout un tas de bonnes raisons de retirer vos chaussettes. Je peux parler de la vasodilatation ou vasoconstriction, aucune maille de tissu n’est capable de faire cela.

Quelques précisions

Vous trouverez sans doute l’unité de mesure RET (Resistance Evaporative Thermique) dans les caractéristiques de certains produits. Cette unité est comparable à celle du MVTR. Le test est différent mais il permet également de mesurer la respirabilité d’un tissu. Voici les indices et les équivalences entre RET et MVTR :

 RETMVTR
Extrêmement respirant<6>30000
Très respirant6 à 1220000
Moyennement respirant12 à 2010000
Peu respirant20 à 405000
Non respirant>40<5000

Il n’y a pas que les chaussettes qui possèdent ces caractéristiques. Pour choisir une veste imperméable vous pouvez rechercher ces indicateurs. Puisque la pluie nous tombe dessus à maximum 2.000 Schmerber on pourrait penser qu’il suffit de prendre une veste avec un indice de 2.500. Toutefois, si vous portez un sac à dos, celui-ci va exercer une pression de 8.000 Schmerber sur vos épaules rendant la veste perméable. Pour être sûr(e)s d’être à l’abri, il est donc préférable de prendre une veste avec un indice de 10.000 Schmerber minimum.

Ces deux précisions nous éclairent sur l’importance de porter du matériel en 1, 2 ou 3 couches selon les conditions météo car aucun tissu ne peut assurer à lui seul la perméabilité et l’évaporation qu’apporte la peau. On constate également qu’une paire de chaussettes sera très peu voire rarement 100% étanche. Enfermées et serrées par nos chaussures, la pression qui s’exerce dessus dépassera facilement les 10.000 Schmerber. Mieux vaut donc porter des sur-chaussures pour assurer l’étanchéité des pieds.

Renforcer vos pieds

Oui je sais, je suis en train de vous dire de ne plus acheter de chaussettes et de réapprendre à courir pieds nus (dans vos chaussures). Ce n’est pas un article sur le  minimalisme, simplement je vois trop souvent des sportifs et sportives se blesser alors qu’ils ou elles utilisent des chaussettes possédant une telle technologie pour tout améliorer.

Chaque amélioration technologique proposée pour favoriser l’étanchéité, la respirabilité, la compression, la protection… toutes ces améliorations affaiblissent la peau de vos pieds. Après tout, pourquoi se renforcerait-elle puisqu’une chaussette est là pour faire son travail ? En voulant améliorer vous affaiblissez.

Il faut du temps

Si vous souhaitez vous séparer de vos chaussettes, il faudra le faire avec patience. Il y a de fortes chances pour votre peau soit très fine et fragile.

  1. Commencez par marcher pieds nus chez vous ;
  2. Appliquez une solution ou un spray favorisant le tannage des pieds ;
  3. Par la suite effectuez des balades de plus en plus longues sans chaussettes dans vos chaussures ;
  4. Parallèlement à cela ajoutez des footings à faible intensité sur de courtes sorties ;
  5. Progressivement, allongez les durées et les intensités et en quelques semaines vous serez libéré(e)s de vos chaussettes.

À chacune de ces étapes vous vous blesserez peut-être (ce n’est pas garanti). Dans ce cas, prenez le temps de vous soigner en portant de nouveau (le temps des soins) des chaussettes. Durant cette courte période votre peau va se renforcer aux endroits spécifiques et vous deviendrez plus fort(e)s.

Quand il fait froid

Comme indiqué plus haut, c’est le seul point faible de notre peau. À moins d’avoir su et pu développer sa graisse brune, il est impossible de se prémunir du froid. La vasoconstriction va réduire le flux sanguin dans nos pieds réduisant ainsi encore plus l’apport de chaleur. Dans ce cas, le port de chaussettes sera utile.

Hygiène

Vous pensez peut-être que courir sans chaussettes va accentuer la forte odeur à l’intérieur de vos chaussures. L’odeur ne provient pas de la sueur, mais de l’accumulation d’humidité associée à la présence des bactéries (qui sont là quoi que vous fassiez). Comme vous venez de le lire ci-dessus, sans chaussettes, l’évaporation est améliorée. Plus d’évaporation égale moins d’humidité donc moins d’odeur.

Toutefois, si vos chaussures sont trempées parce qu’il a plu, vous pouvez les sécher de différentes manières. Tout d’abord retirez la semelle intermédiaire puis :

  • Placez du papier journal à l’intérieur ;
  • Ou saupoudrez de talc ou de bicarbonate ;
  • Laissez vos chaussures à l’extérieur au froid, les bactéries n’aiment pas le froid (mais à l’abri de la pluie) ;
  • Frottez la semelle avec une pierre d’alun. C’est un déodorant, antibactérien et antiseptique naturel ;
  • Vous pouvez vaporiser un mélange à base d’huile essentielle d’arbre à thé mais soyez prudent avec l’utilisation des huiles essentielles ;
  • Utiliser du vinaigre blanc est également un bon moyen de retirer les mauvaises odeurs (si vous aimez l’odeur du vinaigre) ;
  • Placez vos chaussures sur un séchoir électrique ;
  • Insérez un séchoir non électrique.
  • Kú Cycle, nouveau venu sur le marché des vélos triathlon 15 octobre 2020
    La rencontre entre un entrepreneur et un ancien ingénieur de F1 a donné aujourd’hui naissance à la marque de cycles Kú Cycle Cette marque hollandaise est née de la rencontre entre Richard McAinsh, ex-ingénieur F1 chez Ferrari et Benetton spécialiste en design et aérodynamisme, et Alex Bok, ex-manager du team de triathlon TEAMTBB, coaché par […]
  • NatureMan Var, envers et contre tout 12 octobre 2020
    Situé à quelques dizaines de kilomètres de la catastrophe que l’on connait, au coeur des Alpes-Maritimes, le Natureman VAR a réussi à accomplir le double exploit de résister aux intempéries et au respect des consignes sanitaires, les 3 et 4 octobre derniers. Le NatureMan (-Woman) proposait 2,3 km de natation, 92 km de vélo dont […]
  • Marathon Seine-Eure (FRA) 19 octobre 2020
    Organisée par l’AMSE, cette 16è édition du Marathon et Ekiden Seine-Eure ont, cette année encore, obtenu le label régional qualificatif pour le championnat de France. L’article Marathon Seine-Eure (FRA) est apparu en premier sur Zatopek Magazine.