Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Razor Ice+ de chez Saucony

razorPour mes entraînements sur terrain accidenté, glissant et sous un temps pluvieux j’avais choisi les Xodus 5, mais la fonction Gore-Tex de ces chaussures a cessé d’être. Il est donc temps de changer.

À cette occasion j’ai choisi une paire de chaussures qui devait me permettre d’affronter l’automne et l’hiver.

Pour cela les Razor Ice+  de chez Saucony semblent idéales. Munies d’une semelle avec de forts crampons et d’un système anti-glissade, elles sont également très pratiques car elles possèdent une guêtre intégrée qui assure une très bonne protection contre le vent et la pluie.

Il est également dit sur le site de Saucony que le chausson permet d’évacuer l’humidité. Pour une chaussure étanche je me demande comment c’est possible mais je verrai durant mes essais… À l’intérieur, une cage de support permet un ajustement dynamique adapté à la forme et aux mouvements du pied. Là aussi je demande à voir…

Il est annoncé que la semelle dure trois fois plus longtemps qu’un semelle EVA classique et offre plus de dynamisme. Déjà qu’avant, la semelle Vibram c’était du costaud mais là ça promet.

Premier test

Pour ma première sortie j’ai préféré être prudent en effectuant un entraînement de 30 minutes. Le terrain était humide, boueux et glissant. Il y avait également du vent et de la pluie. Il ne manquait plus que la neige pour tester à fond ces nouvelles chaussures.

À l’issue de l’entraînement, le résultat était concluant. Aucune blessure, pas de glissade ni chute, le pied est resté au sec malgré des immersions dans des flaques (pas plus haut que la cheville).

Deuxième test

À l’occasion de mon deuxième essai, je suis parti pour deux heures de course. Le climat était plus clément, mais le terrain était toujours aussi glissant.

J’ai alors pu tester les Razor Ice+ sur une longue distance et toujours sans chaussettes pour bien mesurer leur confort. Le test a été moins concluant. Une ampoule et quelques frottements m’ont écorchés le dessus d’un orteil et le tendon d’Achille gauche.

Pour le reste, tout s’est bien passé. Alors bien sûr, si le terrain est très très boueux, les chaussures ne feront pas de miracle. On glisse c’est certain, mais les appuis sont stables et beaucoup plus sûrs qu’avec mes précédentes chaussures.

Caractéristiques

  • Le prix = 110€ ;
  • Le poids = 280g en taille 43 ;
  • La souplesse en flexion = moyenne ;
  • La souplesse en torsion = moyenne ;
  • Le drop = 4 mm ;
  • Les crampons = 5 mm ;
  • Semelles amovibles = oui ;
  • Bandes réfléchissantes = non ;
  • Pour quel type de terrain elles sont faites = terrain de type trail dur ou souple en automne et hiver.

Premier Bilan

Après environ 30 kilomètres avec les Razor Ice+, je pense que se sont de bonnes chaussures de trail : légères, dotées d’une très bonne semelle. Le système de laçage est simple et rapide. La guêtre intégrée ne laisse rien passer. Toutefois, ce qui fait sa force pourra peut-être devenir sa faiblesse. Avec le temps il faudra voir comment vieillit le couple chaussure et guêtre. Si l’une ou l’autre cède, c’est l’ensemble qui deviendra défaillant. À voir également si, avec le temps, le chausson s’assouplira ou si mon pied se renforcera pour éviter ces petites blessures.

Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 64 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

  • Triathlon de Genève – 3000 pour la 30e ! 15 juillet 2019
    Plus de 3000 participants sont repartis comblés ce dimanche après avoir participé au La Tour Genève Triathlon 2019. Des novices aux experts, la variété des formats de course proposés a attiré les foules avec notamment 38% qui participaient à leur 1er triathlon. Victime de son succès, l’événement a dû refuser plusieurs centaines de prétendants et fermer plusieurs courses […]
  • L’Evergreen Endurance de retour en septembre prochain ! 11 juillet 2019
    TRIMAG a suivi dès 2015 la première édition de l’Evergreen Endurance, un triathlon Longue distance, extrême et écologique, disputé dans la région de Chamonix. Après une année en sourdine, l’épreuve va renaître de ses cendres le 14 septembre prochains. Le point avec son instigateur, Bruno Lebeda.   Bruno, quelles ont été les raisons de la […]
  • Compétitions d'été 14 juillet 2019
    C'est vrai que nous sommes en période de vacances, mais il y a encore des compétitions. À ce propos on pouvait retrouver Nathalie sur le 5km de Parçay sur Vienne et Yves sur le Maratrail des passerelles. Bravo à tous les deux.
Stats Google Analytics
Généré par GADWP