Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

La pratique ne rend pas parfait, la pratique parfaite rend parfait.

— Dr Skiba

Chantilly l’half le plus rapide pour moi

ChantillyLe triathlon de Chantilly fait partie d’un challenge qui regroupe plusieurs épreuves mais toujours à proximité d’un château. Celui de Chantilly n’est pas très loin de chez moi, il a assez bonne réputation et pour ma préparation pour l’Impérial trail de Fontainebleau je le trouvais bien situé sur le calendrier.

Je dis assez bonne réputation car ce qui remonte le plus comme défaut, c’est la qualité de l’eau. D’après ce que l’on peut lire ou entendre, c’est vaseux et il y a beaucoup d’algues…

Compte tenu de l’heure matinale du départ, nous préférons partir la veille pour se reposer dans un hôtel à 10 minutes du lieu du départ.

L’objectif de cette compétition est de réaliser un bon semi-marathon malgré la pré-fatigue de la natation et du vélo. Même si cette compétition n’est pas une compétition « principale » la natation et le vélo seront réalisés le plus rapidement possible afin d’engendrer la pré-fatigue attendue pour la partie pédestre. Cette stratégie vise essentiellement à vérifier si le plan d’entraînement pour l’Impérial Trail porte ses fruits. Si tout va bien je devrais être en mesure de courir correctement…

Le jour de la course

Natation

Nous sommes encore en été mais ce matin je me crois plutôt en début d’hiver. Il fait 5°C et j’ai les pieds gelés à écouter le briefing en attendant le départ. Avec un peu de retard nous partons dans cette eau dont on m’a dit beaucoup de mal. C’est vrai qu’elle est vaseuse. C’est qu’il y a beaucoup (énormément d’algues). Mais après avoir bu 3 tasses sans trop de problème, je pense qu’elle n’est pas si polluée que ça. Allez nager dans un canal est vous verrez la différence. Personnellement je préfère les algues aux hydrocarbures ou poissons morts…

Toutefois, ces algues ralentissent ma progression et au lieu de nager en 30 minutes comme je l’aurais souhaité, je sors en 36′. Plus tard j’apprendrai que cela fut une constante. Tout le monde a perdu du temps, donc c’est une consolation de savoir que cela ne vient pas que de moi.

Vélo

Vite vite je sors de l’eau, monte les escaliers pour essayer de me réchauffer. L’air est toujours à 5°C. Décidément le soleil ne veut pas se montrer ! Je décide alors de mettre un coupe-vent pour garder un peu de chaleur en vélo.

Le parcours annoncé plat ne l’est pas du tout. Il est relativement vallonné et casse-pattes puisque les routes ne sont pas en super état. Dans certaines villes, il y a même des secteurs pavés (imaginez avec nos vélos de contre la montre le résultat). Sans oublier le bout de chemin en sable au départ de la course. Non mais sérieux, heureusement qu’il ne pleuvait pas ! J’arrive tout de même à maintenir du 229 Watts en moyenne ce qui est plus que bien pour moi. D’ailleurs je constate que l’on ne me double pas souvent. Je parviens même à doubler quelques concurrents.

Après le premier tour, le soleil pointe le bout de son nez et cela me fait beaucoup de bien. Je me réchauffe petit à petit pour finir la partie cyclisme en très bonne forme.

Course à pied

Je ne me suis pas franchement économisé en vélo et pourtant je sens que je ne suis pas entamé. Cette sensation est vite confirmée lorsque je m’élance sur le semi-marathon de Chantilly. Je trouve immédiatement mon rythme, détendu et serein. Je suis parfaitement hydraté, je n’ai pas faim, je me sens léger alors je ne calcule plus rien.

Le premier tour passe sans encombre et le deuxième est bien parti pour donner le même résultat. Bien sûr la fatigue s’installe légèrement mais pas assez pour me faire ralentir. Je me permets même de réaliser des petites accélérations pour dépasser quelques concurrents ou pour en décrocher qui semblaient apprécier mon allure.

Je finis en trombe avec un nouveau record à la clef sur ce type de distance.

Bilan et remerciements

La préparation est bonne pour l’Impérial. Je ne change rien. L’half Ironman de Chantilly est une belle course. Le cadre est magnifique, le parcours pédestre surtout. La natation n’est pas top mais il y a pire. À vélo, le sable c’est franchement pas terrible et les secteurs pavés très limites. L’organisation est correcte avec une tonne de bénévoles très motivés et ça fait plaisir à voir et à entendre. Un merci à eux.

Merci également à Caroline à qui j’ai gâché une grasse matinée un dimanche matin. À Chantilly le départ est à 7 heures ! Mais une fois la voix bien échauffée, je peux entendre ses encouragements dans un rayon de 2 kilomètres.

  • TRIMAG lance son nouvel Agenda des Courses 25 novembre 2020
    Après une année particulièrement morose pour l’évènementiel sportif, qu’il soit professionnel ou associatif, TRIMAG veut renforcer son lien privilégié entre pratiquants et organisateurs, en proposant un nouveau support : le BOOK TRIMAG. « Petit frère » du BOOK de Trails endurance, la célèbre « Bible » qui recense tous les ans l’ensemble des trails de France (édité également par Outdoor Editions, […]
  • Ohana, bientôt une nouvelle marque de trifonctions… 20 novembre 2020
    “J’ai longtemps cherché la trifonction parfaite. Sans succès… Alors, je l‘ai fabriquée!” . Voilà qui est bientôt chose faite, pour Olivier de Schutter, à l’origine de ce projet. OHANA lance bientôt son crowdfunding, se présentant comme « la nouvelle marque de trifonction pensée par des triathlètes et conçue par des ingénieurs ». A découvrir bientôt sur Kickstarter!  ➡️  […]
  • Marathon Metz Mirabelle (FRA) 24 novembre 2020
    Les courses du Marathon Metz Mirabelle vous permettent de découvrir toute la richesse historique de la ville de Metz et ainsi courir avec 3 000 ans d’Histoire. Avec des départs le dimanche à partir de 9h, vous pourrez vous dépasser dans une ambiance festive sur un parcours roulant. Le Marathon 42,195 KM et le Marathon […]