Aller au contenu

VO2max à l’épreuve du temps

VO2max à l’épreuve du temps

httpv://youtu.be/DppCW_1s_Pk

VO2max à l'épreuve du temps

Total de pages = 158
nombre de pages utiles = 24
nombre de pages intéressantes = 62
Prix = 39,50€
Qualité = 2,72 (86 pages constructives / 158 pages au total)*5
Qualité/Prix = 10,88

2.7 out of 5 stars (2,7 / 5)

Selon l’auteur (Véronique BILLAT), l’objectif de ce livre est de nous présenter une nouvelle approche de l’entraînement pour développer notre débit d’oxygène maximal consommé par minute. Ce livre s’adresse aux professeurs et étudiants en science du sport, aux entraîneurs et aux sportifs.

Le livre comporte 7 chapitres

  • Le premier nous parle de l’historique du débit d’oxygène maximal. Véronique BILLAT nous explique comment nous sommes arrivés aux connaissances actuelles sur le débit d’oxygène maximal.
  • Le deuxième chapitre nous présente le débat sur les facteurs limitants du débit d’oxygène maximal qu’il y a eu durant des décennies. C’est à grâce à cela que Véronique BILLAT a poursuivi ses recherches sur l’hypothèse d’un débit d’oxygène maximal à 4 dimensions.
  • Au troisième chapitre on aborde le temps limite à la plus petite vitesse sollicitant le débit d’oxygène maximal.
  • Le chapitre 4 est très intéressant. Il explique justement un peu plus en détail pourquoi les variation de vitesses sont bénéfiques à l’entraînement mais également en compétition. Malheureusement beaucoup de travaux sont encore à l’étude et donc le concept n’est pas approfondi.
  • Aux chapitres 5 et 6 on perçoit parfaitement l’intérêt des accélérations positives et négatives mais également du développement de la force. Des exemples concrets, comme celui de Philippe Dien donnent un aperçu de l’efficacité de cette méthode d’entraînement.
  • Enfin le chapitre 7 nous parle de la corrélation entre le débit d’oxygène maximal et la morbidité.

Ce que j’en pense

VO2max à l’épreuve du temps est un livre passionnant et même si l’on sait bien que le concept des accélérations n’est pas nouveau, cette nouvelle approche scientifique semble prometteuse dans l’optimisation du développement du débit d’oxygène maximal. Publié en 2013, ce livre n’était qu’aux prémisses de tout ce que peut et pourra apporter cette technique d’entraînement, ce qui nous laisse un peu sur notre faim car les études ne sont pas terminées.

En dehors du fait que ce livre est intéressant, il est à noter tout de même :

  • Quelques paragraphes (2 au total) ont été copiés/collés dans d’autres pages. Cela surprend quelque peu vu le niveau du livre ;
  • Des graphiques sont parfois très peu expliqués et on se demande alors à quoi ils étaient destinés ;
  • Des tableaux sont sous forme d’images dont la résolution est mauvaise. Cela rend la lecture difficile ;
  • Il manque parfois des mots et quelques fautes de frappe sont passées à travers la relecture.

Toutefois cela reste du détail car le livre présente tout de même beaucoup d’intérêt où parfois, sur quelques paragraphes, l’auteur se lâche un peu. On peut alors apercevoir sa personnalité, ce qui rend le livre plus léger dans sa lecture. Cela permet de faire une petite pause, ce qui n’était pas pour me déplaire.

Laisser un commentaire

Translate »
Email
YouTube
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share
Telegram