Aller au contenu

Bike and Run d’Orléans

Bike and Run d’Orléans et 3ème étape du challenge régional

Flyer du Bike and Run d'OrléansPremière compétition de l’année 2017 à la base de Loisir de l’île Charlemagne à Saint-Jean-le-Blanc avec le Bike and Run d’Orléans.

Le parcours

C’est un parcours de 12 kilomètres comme pour celui de Bourges sauf qu’ici, la boucle fait 6 kilomètres. On fera donc deux tours, ce qui est mieux compte tenu du nombre d’inscrits.

Le terrain est plutôt stable avec une petite partie sablonneuse et une autre légèrement boueuse. Une petite zone technique pour celui qui sera sur le VTT à ce moment là, histoire de pimenter un peu la course, et une bosse pour nous faire ralentir. Le reste c’est plat avec un terrain dur, donc favorable pour courir vite.

Déroulement de la course

Pour Guillaume (mon coéquipier) et moi, c’est l’occasion de faire le point sur notre état de forme. On sera vite fixé !

Guillaume décide de faire le départ (merci) et cette fois-ci il n’est pas asphyxié dès le début. Par la suite, les transmissions sont plus courtes et plus rapides par rapport à celles réalisées à Bourges. Tout au long de la compétition, nous rattrapons des concurrents qui étaient partis un peu vite sans doute. Sur la fin, nous trouvons des ressources pour accélérer encore un peu et ainsi boucler ce Bike and Run d’Orléans à 18 km/h de moyenne.

Je tiens à remercier l’équipe du J3 triathlon d’Amilly pour les encouragements et à ma femme pour son aide, les photos, le sprint et les standings ovations !

Post scriptum

Durant cette course, j’ai aidé mon coéquipier Guillaume à monter plus facilement la dernière côte. J’entendais bien que son souffle se raccourcissait et qu’il était dans le « rouge ». Je l’ai donc poussé le temps qu’il finisse cette montée. Mais une autre équipe m’a signalé que cela est interdit : « Imagine si tout le monde faisait comme vous ! » me dit-il.

Pour moi l’entraide entre coéquipiers c’est quelque chose de normal et de naturel, je trouve que le Bike and Run correspond à cet esprit d’équipe puisque celui qui est sur le VTT peut se reposer, d’une certaine manière, donner le VTT à son coéquipier c’est donc l’aider. Seulement voilà, dans certaines situations, l’inverse peut arriver, à savoir que le vététiste peut également aider le coureur. Par ailleurs, tactiquement il était préférable d’effectuer la transmission du VTT en haut de la côté. Bref j’ai rétorqué que j’allais vérifier et c’est ce que j’ai fait.

Sur le site de la Fédération Française de Triathlon on peut télécharger la réglementation générale. Ci-dessous vous pouvez même télécharger le document en question :

Icône

Réglementation Générale de la FFTri 1.99 MB 5 downloads

RG F.F.Tri ...

Ainsi, de la page 64 à la page 66, les règles spécifiques au Bike and Run sont définies.

Vous pouvez également lire la règlement de l’épreuve éditer par l’organisateur dont voici le fichier :

Icône

Règlementation d'orléans 2017 736.44 KB 4 downloads

Règlementation du bike and run d'orléans 2017 ...

Eh bien devinez quoi… Aucune ligne ne dit qu’aider son coéquipier est interdit ! Je n’ai donc aucun regret, ni remord d’avoir poussé Guillaume.

Laisser un commentaire

Translate »
Email
YouTube
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share
Telegram