Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

RondYonne en plein cagnard

RondYonneAprès une année de pause forcée, la RondYonne revient avec une nouvelle formule.

Le principe est simple. Il faut une équipe de trois coureurs et il y a trois circuits. Le premier circuit (4,2 kilomètres) est réalisé par le premier coureur. Jusque là tout va bien vous me suivez. Le deuxième circuit (6,7 kilomètres) est effectué par le premier et le second coureur… Vous êtes toujours là ? Et enfin, le troisième circuit (5,2 kilomètres), on le fait tous ensemble.

Tactique de course

À l’unanimité j’ai été désigné premier coureur. Cédric sera le second et Louise pour finir avec nous pour un dernier tour. Au total Louise réalisera 5,2 kilomètres, Cédric 11,9 kilomètres et moi 16,1 kilomètres. La tactique est simple : aller le plus vite possible !

C’est parti pour le premier tour

Le départ est donné à 16 heures en plein cagnard. Je ne sais pas quelle température il fait mais le petit échauffement que j’ai effectué m’a suffit à avoir chaud.

Ce n’est pas grave, je suis normalement suffisamment préparé pour résister à cette chaleur et c’est l’occasion de le vérifier…

Je pars donc vite avec deux athlètes qui ont visiblement la même tactique.

Première bosse et un rapide coup d’œil me renseignent sur deux choses. Je suis parti très très vite et la chaleur m’a mis dans le rouge écarlate. Je suis tellement dans le rouge que je ne peux pas suivre l’allure des deux athlètes avec qui j’ai fait un seul petit kilomètre. Pour la suite de la course, mieux vaut ne plus regarder ma fréquence cardiaque et je dois tenir le rythme le plus longtemps possible sans exploser.

Deuxième tour

J’arrive à la fin des 4,2 premiers kilomètres et je retrouve Cédric. J’ai déjà vidé 250ml de boisson énergétique mais heureusement Cédric possède ma réserve.

Nous partons pour la suite des réjouissances et je vois tout de suite la différence. Cédric m’aide énormément dans les côtes. Je me cale dans sa foulée et je débranche le cerveau pour tenir le plus possible. Il gère son allure en fonction de ma fatigue et l’opération fonctionne à merveille puisque nous rattrapons une équipe dont un des équipiers est en sur-chauffe.

La chaleur nous écrase tous mais ce n’est pas une raison pour mollir. Une petite accélération et nous reprenons notre chemin avec un petit espoir de revenir sur la tête de course.

Le final

Allez, plus que 5,2 kilomètres. Nous arrivons au troisième relais et Louise part avec nous pour le final. On a tous une spécialité. Cédric est très véloce dans les côtes. Je descends plutôt bien pour guider le reste de l’équipe et Louise possède une résistance à la chaleur qui lui permet de ne pas subir cette température comme on peut la ressentir. Pour le dernier tour cela est motivant d’être encouragé et poussé par ses coéquipiers. On se débrouille d’ailleurs très bien. Suffisamment pour semer nos poursuivants, mais on n’est visiblement pas assez rapide pour rattraper les premiers.

Finish line

Nous finissons donc deuxièmes au scratch et première équipe mixte. Une belle satisfaction mais surtout on a passé un très bon moment ensemble. Pour nous accompagner, Fanny et Dylan nous ont encouragés à chaque relais avec en prime de très belles photos souvenirs.

Un grand merci à Cédric qui a accepté de faire cette compétition alors qu’il venait de faire une compétition de cyclisme. Il a une énergie débordante.

Un grand merci aussi à Louise pour les encouragements en pleine course et le sourire qui ne la quitte jamais.

Pour ceux et celles qui connaissent Natascha Badmann, elle est un modèle de motivation car dans n’importe quelle situation elle a le sourire, et comme elle l’explique « c’est plus facile quand on sourit face à l’effort. » Essayez et vous verrez que petit à petit ça aide à repousser ses limites et ce jour là, à Cornant, sur le nouveau format de la RondYonne, on a touché nos limites avec le sourire.

Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 59 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

  • Felix Duchampt va courir sous le drapeau roumain 29 mars 2019
    Comme Olivier Marceau il y a une quinzaine d’années (passé en Suisse), ou Aurélien Lescure plus récemment (passé en Turquie), le Français Félix Duchampt a décidé de changer de nationalité, afin de pouvoir courir davantage sur le circuit mondial de triathlon courte distance, et, pourquoi pas, se qualifier pour les prochains JO de Tokyo, en […]
  • UltraSwimrun-Alps – Un défi gargantuesque 27 mars 2019
    Aucun chronomètre mais un but commun pour la cinquantaine de binômes attendus les 27 et 28 avril prochain au départ du lac d’Aiguebelette : rallier ce lac proche de Chambéry, à Talloires, sur les berges du lac d’Annecy, et devenir « Ultra mountain swimrunner ». Un « retour aux sources » voulu par son concepteur Jean Christophe Bastiani, avec ce […]
  • Marathon vert 14 avril 2019
    Dimanche 14 avril il y avait à Maisse un marathon un peu moins célèbre que celui de Paris. Le trail de 42km du Lièvre et la Tortue où l'on pouvait retrouver Yves T. Il a fini en 3h48'10". Pour plus de détails vous pouvez vous rendre sur sa fiche perso dans le ''Trombinoscope''.
Stats Google Analytics
Généré par GADWP