Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Ironman de Barcelone 2017 dernier objectif de la saison

Logo Ironman de BarceloneVoilà, la saison 2017 s’est maintenant terminée sur l’Ironman de Barcelone. Il est temps de faire le bilan en fonction des objectifs fixés en début de saison. Comme estimé, ma tentative d’améliorer mon temps sur Ironman était plus réalisable que celui de me qualifier pour l’Ironman d’Hawaï. Mais avant de vous donner mes conclusions, je vais vous raconter ma course.

Swim

Pour la première fois je vais tester le système de départ appelé « rolling start« . Au départ nous nous plaçons dans des sas de niveau ou d’objectif chronométrique que l’on souhaite atteindre. Ensuite les organisateurs font partir les meilleurs. Dès que le dernier des « meilleurs » est dans l’eau, ils font s’approcher le groupe suivant, etc. Le chronométrage est déclenché de façon individuelle. Même si on peut voir un chronomètre qui correspond à celui du premier départ, au final on sait que notre temps total tiendra compte de notre départ décalé. Ce système, bien que critiqué, favorise une nage sans bousculades et donc permet de réaliser ses objectifs en natation. Compte tenu de mes entraînements, je pouvais espérer m’approcher de l’heure de course. 1h02’23 », objectif atteint en natation.

Transition n°1

Comme je l’envisageais, le parc vélo n’est pas très loin de la sortie de l’eau. Par conséquent, j’ai réalisé une bonne transition en 5’14 ».

Bike

C’était sur cette épreuve que tout allait se jouer. Je devais absolument rouler vite sans me fatiguer mais surtout avoir de problème gastrique comme c’est souvent le cas. Après plusieurs séances vélo pour tester différents dosages de sucres et autres, il s’est avéré que tout a bien fonctionné côté digestion grâce à une bonne hydratation et alimentation. Je n’ai eu aucune dérive cardiaque. Une légère baisse de régime au 110ème kilomètre qui fut passagère. Je finis le vélo en pleine forme physique sans aucune douleur musculaire. Il y a bien sûr une fatigue générale qui s’installe mais je suis loin d’être épuisé. J’ai réalisé 180 kilomètres vélo en 5h17’48 », c’est un de mes meilleurs temps et le tout avec une très bonne gestion de l’effort.

Transition n°2

Là encore la transition est rapide, encore plus que la première en 4’44 ». J’étais même surpris de ma lucidité.

Run

Le départ course à pied s’était très bien passé jusqu’au 18ème kilomètre. Par la suite j’ai senti que mon estomac et mes intestins devenaient durs. Je connais bien cette sensation et je sais que mon système digestif n’est plus en mesure de fonctionner correctement. J’ai commencé à marcher sur 5 kilomètres. J’ai bien essayé de recourir à deux reprises, mais rien n’y faisait, mon estomac n’aimait pas ça. Après quoi j’ai vomi et contrairement à ce que cela peut paraître, cela m’a fait du bien. Au 23ème kilomètre je courais de nouveau et assez bien d’ailleurs mais au 30ème kilomètre tout a recommencé en plus intense. L’estomac était vide à ce moment là et vomir dans ces conditions est très douloureux. J’ai marché en essayant de m’hydrater du mieux que je pouvais. J’ai même réussi à recourir un peu. Malheureusement les chocs à chaque pas n’arrangeaient pas ma situation. J’ai marché jusqu’à ce qu’il me reste 1 kilomètre. Pour marquer le coup j’ai couru sur ce dernier kilomètre et signe que je n’étais pas au mieux de ma forme, le graphique de ma fréquence cardiaque, on ne le voit même pas.

Debriefing

Je finis l’Ironman de Barcelone en 12h16’48 » avec un marathon en 5h47’04 » et pourtant je suis satisfait. Mes entraînements en natation, vélo, course et musculation, mes stratégies d’allures, mon alimentation vélo, ma préparation psychologique, ma planification et programmation d’entraînements, tout est bien car j’ai amélioré mon record sur distance Ironman durant le Frenchman et j’étais bien parti pour l’améliorer de nouveau à Barcelone. Il me reste donc à trouver une solution alimentaire en course à pied et je pourrai alors finir un Ironman à pleine vitesse.

Remerciements

Je tiens à remercier mes ami(e)s, ma famille et ma femme qui malgré la distance ont su m’encourager de toutes leurs forces. Je vous dis à bientôt pour la saison 2018 avec de nouveaux objectifs.

 

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • France de raid – Lozère Team de Raid sacré 20 juillet 2018
    34 équipes de 3 raideurs étaient au départ du Championnat de France le vendredi 13 juillet à Bagnères de Bigorre : 8 équipes femmes, 12 équipes mixtes et 14 équipes hommes. Tout commence à 20h avec un prologue en course d’orientation relais, Absolu raid a concocté 3 parcours, court, moyen et long et chaque équipe […]
  • Paratriathlon – Deux titres européens pour les Français 20 juillet 2018
    Les Français ont rempli leur contrat lors des championnats d’Europe de Paratritahlon disputés à Tartu, en Estonie. Multi-médaillés en 2017 lors des championnats d’Europe (Kitzbühel, Autriche) et du Monde (Rotterdam, Pays-Bas), les paratriathlètes de l’Équipe de France étaient attendus en Estonie. Après un début de saison réussi, l’occasion était belle de confirmer ces résultats au […]
  • ARTICLE A LA UNE : MALADIE DE LYME 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Par ici Parçay 16 juillet 2018
    À l'occasion du 14 juillet le J3 triathlon était représenté par Nathalie M. et Olivier J. à Parçay-sur-Veine. Respectivement sur le 12,8 km pour Nathalie et le 18 km pour Olivier. Bravo à eux deux pour avoir couru aussi vite que possible sous cette chaleur. Retrouvez leurs classements dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les […]