Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Barres énergétiques personnalisées

barres énergétqiuesLes barres énergétiques que l’on trouve dans le commerce sont soumises à une réglementation qui, contrairement à ce que l’on peut lire ou apprendre dans la plupart des manuels de sport sérieux, ne sont pas idéalement constituées.

En effet, pourquoi possèdent-elles autant de vitamines et de sels minéraux ? Ceux-ci ne seront pas ou très mal digérés durant l’effort. Je ne parle même pas des arômes, colorants et conservateurs qui ne font qu’apporter du goût (si c’est bon, le consommateur va en acheter plus), ou être esthétiquement beau à regarder (si c’est beau, c’est bon aussi).

Autre chose, pourquoi les barres énergétiques sont-elles si grandes si, la plupart du temps, on conseille de les utiliser de façon fractionnée tout au long d’un effort de longue durée ? Une fois l’emballage ouvert, il est moins évident de stocker la barre dans sa poche. Celle-ci risque de s’y répandre en miettes et lorsque l’on voudra manger le reste, il n’y aura plus rien. Du coup, bien souvent, on mange toute la barre en dépit de cet apport en sucre qui sera trop conséquent.

Enfin, pourquoi contiennent-elles tant de glucide puisqu’il est toujours conseillé de les prendre en complément d’une boisson énergétique ? Trop d’apport glucidique ralentira la digestion, provoquera une déshydratation intracellulaire (ce sujet fera l’objet d’une prochaine vidéo),…

C’est la raison pour laquelle je vous propose ici une recette pour vous aider à réaliser vos propres barres énergétiques. Plus petites et contenant uniquement ce dont nous avons besoin pour  nous apporter l’énergie nécessaire en complément d’une boisson énergétique ou simplement de l’eau.

Une dernière chose, pensez à tester à l’entraînement chaque produit énergétique prévu pour la course surtout en ce qui concerne les produits solides comme des barres énergétiques. Le liquide est moins délétère pour la digestion que le solide d’où l’importance du test terrain.

Dans la vidéo qui suit je vous présente une recette parmi d’autres. Il y a bien sûr une infinité de façons de faire. Dans cette recette je vais utiliser des flocons d’avoine mais si vous êtes allergique au gluten vous pouvez très bien utiliser un autre produit. Vous pouvez également retirer le gingembre et ajouter à la place du gurana… Cette recette est déjà adaptée d’après celle que j’ai pu lire dans le livre « Born to run« . La base de la recette reprend l’ingrédient clé qui est la graine de chia, utilisée par les redoutables coureurs de fond nommés « Tarahumaras » (peuple mexicain, situé dans la province de Chihuahua au nord du Mexique).

La liste des ingrédients :

  • 50g de polenta => 0,126€ ;
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs soit environ 24g => 0,072€ ;
  • 1 cuillère à café de cannelle soit environ 3g =>  0,07443€ ;
  • 1 cuillère à café de gingembre soit environ 3g => 0,12954€ ;
  • 1 cuillère à soupe de graines de chia soit environ 12g => 0,2388€ ;
  • 30g de dextrose => 0,16185€ ;
  • 30g de flocons d’avoine => 0,0525€ ;
  • 1 œuf => 0,14€ ;
  • de l’eau => 0€ négligeable vu la quantité ;

Si nous tenons compte uniquement des ingrédients, 12 petites barres énergétiques vous coûteront environ 0,99512€.

On peut également tenter de calculer l’énergie consommée par le four. D’après mes petits calculs, le coût du temps de cuisson serait d’environ 0,022€ soit donc un coût total de 1,01712€ pour 12 barres énergétiques !

La recette :

  • Dans une casserole, faites cuire la polenta jusqu’à ce qu’elle devienne brune ;
  • Dans le même temps démarrer le préchauffage du four réglé sur 180°C ;
  • Durant le préchauffage du four et la cuisson de la polenta, préparez le blanc en neige avec l’œuf et une pincée de sel ;
  • Dans un récipient, mélangez la fécule de maïs, la cannelle, le gingembre, le dextrose, les graines de chia et le blanc en neige ;
  • Une fois que la polenta a pris une couleur brune, vous la mélangez avec le reste ;
  • Vous disposez ce mélange dans des moules puis vous enfournez le tout pour une durée d’environ 10 minutes.

Bonus recette :

Vous n’êtes absolument pas obligé de suivre à la lettre la recette ci-dessus. Comme indiqué dans le titre, je vous explique ici comment réaliser vos barres énergétiques personnalisées, vous pouvez donc retirer ou changer des ingrédients comme par exemple retirer le gingembre si ce produit ne vous convient pas ou remplacer le dextrose par un autre sucre ou ajouter un produit non cité, comme de la poudre de cacao… Les possibilités sont multiples, à vous d’être créatif.

Bilan :

Une barre énergétique personnalisée pesant environ 18g => 0,08476 € soit 0,471€ pour 100g

Amusez-vous à comparer ce tarif avec celui des barres que vous achetez dans le commerce 😉 ça doit tourner autour de 10 fois plus !

Le seul inconvénient de ces barres est qu’il faut les consommer dans les 4 jours car c’est sans conservateurs.

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Europe – Le sacre de Le Corre 11 août 2018
    « Demain, il faudra faire aussi bien ! – Non, il faudra faire mieux ».  C’est ce qui se murmurait hier dans le clan français. Après la médaille de bronze de Cassandre Beaugrand, les tricolores se tardaient de voir leur seul représentant, Pierre Le Corre, entrer en piste. Parti avec ce poids de favori sur les épaules, […]
  • Europe – Beaugrand parmi les grandes 10 août 2018
    À 21 ans, et trois semaines après sa première victoire en WTS à Hambourg, la jeune tricolore Cassandre Beaugrand s’est offert la médaille de bronze au Championnat d’Europe Elite Courte Distance. Le titre est revenu à Nicola Spirig (SUI), Championne Olympique en 2012 et Vice-Championne Olympique en 2016, intouchable, qui décroche son 6e titre continental, […]
  • ARTICLE A LA UNE : MALADIE DE LYME 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Par ici Parçay 16 juillet 2018
    À l'occasion du 14 juillet le J3 triathlon était représenté par Nathalie M. et Olivier J. à Parçay-sur-Veine. Respectivement sur le 12,8 km pour Nathalie et le 18 km pour Olivier. Bravo à eux deux pour avoir couru aussi vite que possible sous cette chaleur. Retrouvez leurs classements dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les […]