Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Chaussettes Verjari

verjariDans ma quête pour ne plus avoir froid aux pieds lorsque je fais du vélo j’ai trouvé les chaussettes Verjari. Alors bien-sûr je ne vais pas m’en servir que pour le vélo puisqu’elles permettent de maintenir les pieds au chaud dans un environnement humide et froid. Elles seront donc utiles pour la randonnée, le canoë, la course, etc.

Les promesses du concepteur

VERJARI promet que ces chaussettes sont 100% étanches dans des conditions très humides, par temps de pluie ou même en pleine immersion. Les pieds sont au chaud et restent complètement secs. Par ailleurs, les pieds respirent grâce à la membrane qui permet à l’air de s’évacuer de l’intérieur vers l’extérieur de la chaussette.

En effet elles sont constituées de trois couches de tissu : La 1ère, côté peau est chaude et confortable. La seconde est composée d’une membrane 100% étanche, respirante et coupe-vent. La troisième et dernière couche, extérieure, est résistante aux frottements.

Enfin, une dernière chose que promet Verjari : c’est la garantie de la satisfaction de l’acquéreur de ces chaussettes !

Les tests

En mode randonnée

test randonnée chaussettes Verjari

En premier lieu, pour tester les Verjari je suis allé faire une petite balade pour rechercher une flaque d’eau. C’est l’hiver, il fait 3° Celsius et l’eau ne doit pas être beaucoup plus chaude. Je trouve mon bonheur en forêt et je m’équipe. Ce que j’attends est de ressentir une protection thermique mais également de garder mon pied bien au sec.

Comme le montre cette vidéo, le test est concluant. Même si je ressens la fraîcheur de l’eau à travers les tissus de la chaussette Verjari, par rapport à ma main que j’ai plongée dans l’eau, il y a une énorme différence. Enfin, la protection contre l’eau est parfaite. Mon pied reste totalement sec même après l’avoir un peu bougé.

En mode cycliste

Avec sur-chaussures

Deuxième test pour les chaussettes Verjari sur une sortie vélo de plus de trois heures avec des températures extérieures comprises entre 2 et 4°C. Dans ces conditions vous savez sans doute qu’avec la vitesse de déplacement, la température ressentie sera loin d’être comprise entre 2 et 4°C mais sera plutôt aux alentours de -2°C !

Afin de pouvoir faire une véritable comparaison avec mes précédentes chaussettes, j’ai utilisé des sur-chaussures. Si le résultat est positif, je pourrai tester sans les sur-chaussures.

Bilan du test : il est positif. L’évacuation de l’humidité a été réalisée et les pieds sont restés au chaud. Le tissu est également très souple et doux. Compte tenu de l’épaisseur, ces chaussettes offrent une bonne protection et restent agréables à porter. Attention toutefois de ne pas serrer trop fort la chaussure et de bien placer les chaussettes sur les pieds afin d’éviter toutes pliures qui engendreraient des points de compression pouvant couper la circulation sanguine et donc ne plus réchauffer les pieds.

Sans sur-chaussures

Test vélo sans sur-chaussures des chaussettes Verjari

Troisième test réalisé en deux parties. Une sortie vélo où la température extérieure était de 6°C et une autre où il faisait 1°C. Compte tenu de la vitesse du vent et ma vitesse de déplacement, il est préférable de se baser sur la température ressentie. Par conséquent, lors de ma première sortie, la température ressentie était de 0°C et pour la seconde de -5°C.

Durant la première sortie, les chaussettes ont parfaitement réagi. Je n’ai eu aucune sensation de froid aux pieds et cela durant plus de 3h30′.

Pendant le second entraînement, j’ai rapidement eu un peu froid aux doigts de pieds. J’ai donc atteint les limites de ces chaussettes niveau protection contre le froid. Par conséquent, pour des températures ressenties inférieures à 0 degré, il sera préférable de porter des sur-chaussures pour optimiser la protection.

En mode running

verjari en mode running

Quatrième et dernier test de ces chaussettes en mode course à pied. Habituellement je cours sans chaussettes, c’est pourquoi je ne pense pas être le mieux placé pour réaliser ce test, toutefois je suis curieux et je me devais d’être complet.

Après un footing de 30 minutes, le résultat est sans appel. J’ai très très chaud aux pieds ! Pourtant j’avais des chaussures très bien aérées et il faisait 8°C mais les chaussettes Verjari protègent tellement bien du froid qu’il ne pouvait en être autrement, les pieds sont chauds.

Toutefois, petit bémol, pour le prix, Verjari ne propose pas une chaussette gauche et droite. Elles ne sont donc pas spécifiques pour la course à pied. Ce n’est absolument pas obligatoire, simplement d’autres marques proposent cette spécificité pour un prix largement moins important. Cela ne gène en rien sur l’efficacité des chaussettes mais c’est à préciser si vous recherchez un produit très technique, cette option n’est pas proposée.

Caractéristiques

  • Tissus : 74% de nylon + 23% de lycra + 3% élastane ;
  • Épaisseur sur le col de la chaussette : 2,5mm
  • Épaisseur au bout de la chaussette : 4mm
  • Prix : 54,90€.

Avantages

  • Peuvent être utilisées pour beaucoup de sports ;
  • Les pieds restent au sec ;
  • Protection contre le froid ;
  • Évacuent la sueur et l’humidité vers l’extérieur, c’est donc anti-odeur et anti-moisissure ;
  • Coupe-vent.

Inconvénients

  • Se lave à la main à moins de 40° C ;
  • 80g la paire de chaussettes en pointure 43, ce n’est pas pas négligeable pour une paire de chaussette ;
  • Il n’y a pas différence dans la conception entre la chaussette droite et la chaussette gauche, on ne peut donc pas considérer ce produit comme ultra spécifique à la course à pied ;
  • Temps de séchage un peu long ;
  • AU bout d’un an une des chaussettes n’est plus étanche ;
  • Ne pas mettre dans le sèche-linge.

Commentaires

commentaires

Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 55 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

  • Ironman Hawaii 2018 – Lange/Ryf, et les autres 15 octobre 2018
    Pour le 40e anniversaire de l’Ironman d’Hawaii, les 2500 concurrents ont eu droit à des conditions de course idéales, avec très peu de vent (ou alors plutôt favorable) et des températures n’excédant pas les 30 degrés (quand même…). Les leaders ne se sont pas privés de rendre cette édition encore plus historique en réalisant des […]
  • Ironman World Championships 2018 – Faites vos jeux ! 11 octobre 2018
    Les Championnats du monde Ironman fêteront ce samedi 13 octobre leurs 40 ans. En 1978, ils n’étaient que 12 à se présenter au départ de ce défi un peu fou. Quatre décennies plus tard, ils seront 2500 à s’élancer depuis le Pier de Kona. Près de 96 000 athlètes auront tenté d’arracher leur qualification à […]
  • MALADIE DE LYME, L'ARTICLE QUI FAIT PEUR... 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Le J3 court toujours 14 octobre 2018
    Après une AG prometteuse le J3 triathlon ne s'est pas reposé ce weekend avec Cédric qui était à Auxonne pour un trail de nuit. Olivier et Nathalie étaient également à Jargeau pour le 20km. Un petit coup de moins bien pour Nathalie l'a contrainte à mettre le clignotant. Quant à Olivier, en pleine forme, il […]
Stats Google Analytics
Généré par GADWP