Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Dienville entre algues, vent et chaleur

Dienville entre algues, vent et chaleur

Triathlon de DienvilleAllez, la saison de triathlon n’est pas terminée et il faut en profiter surtout avec ce beau climat estival. Direction donc le port de Dienville pour un distance M. Même si ma préparation s’oriente de plus en plus vers le trail afin de préparer l’Impérial trail de Fontainebleau. Je poursuis toujours mes entraînements en natation et vélo. C’est très complémentaire et cela permet d’augmenter le volume d’entraînement sans blessure.

Sans combinaison

Ce jour-là il faisait très chaud et l’eau était annoncée à plus de 26°C. Autant vous dire que la combinaison était interdite. Pour les nageurs c’est très bien mais c’était sans compter les algues qui aiment aussi la chaleur. On n’était pas nombreux au départ (226), mais il y avait quand même de la bagarre. Après le premier virage à droite tout est rentré dans l’ordre. Je me sentais bien et je pensais vraiment avoir bien nagé, mais ça ne fut pas le cas. Y avait-il du courant ? Les algues ont-elles vraiment joué un rôle dans tout ça ? Je ne sais pas mais comme je n’étais pas le seul dans ce cas, je me dis que quelque chose nous a empêché de nager vite.

Vélo en gestion

Lorsqu’il fait chaud, la partie vélo est l’épreuve piège du triathlon. On sort de l’eau avec encore la peau fraîche. La vitesse de déplacement maintient cette fraîcheur, mais attention, il faisait chaud ce jour là.

Le parcours à Dienville était propice à la vitesse. Malgré un profil quelque peu vallonné, les routes étaient de bonne qualité avec de belles lignes droites. Mais non, non et non : je n’ai pas appuyé trop fort sur les pédales. J’ai plutôt bu près de 2 litres d’eau et de boisson énergétique en 1h10.

40′ à 200°C au four

Rassurez-vous ce n’est pas une recette.

Comme prévu, la transition c’est bien passée et j’ai tout de suite senti que j’avais bien géré le vélo. Je suis parti tout de même prudemment pour avoir le temps de prendre le premier ravitaillement sans encombre. Mais à peine quelques minutes plus tard, je me suis retrouvé à mon allure de course sans aucun problème.

Le moins que je puisse dire c’est que les entraînements en sur-chaleur, c’est vraiment très difficile mais quand je vois le résultat je me réjouis de les faire.

Bilan

Je ne connaissais pas ce triathlon que je vous recommande vivement. L’ambiance est sympa et c’est très bien organisé. Merci donc aux bénévoles de nous avoir offert ce beau triathlon.

Un triathlon réalisé à mon niveau du moment, ce qui me satisfait pleinement.

Bravo également à Cédric du J3 triathlon avec qui nous avons joué au chat et à la souris tout au long de la journée. Cela donne du piment à la course, c’est génial.

Merci également à Fanny et Nolan pour les encouragements et les photos.

Et un grand merci à ma supportrice numéro un qui en plus de prendre des photos, du courir plus vite que moi (en prenant des raccourcis) pour m’encourager elle m’a également aidé à soulager une contracture musculaire au mollet gauche. Une heure avant la course elle m’a massé pour me permettre de réaliser ce triathlon et le résultat parle de lui-même. Un big merci !!

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Europe – Le sacre de Le Corre 11 août 2018
    « Demain, il faudra faire aussi bien ! – Non, il faudra faire mieux ».  C’est ce qui se murmurait hier dans le clan français. Après la médaille de bronze de Cassandre Beaugrand, les tricolores se tardaient de voir leur seul représentant, Pierre Le Corre, entrer en piste. Parti avec ce poids de favori sur les épaules, […]
  • Europe – Beaugrand parmi les grandes 10 août 2018
    À 21 ans, et trois semaines après sa première victoire en WTS à Hambourg, la jeune tricolore Cassandre Beaugrand s’est offert la médaille de bronze au Championnat d’Europe Elite Courte Distance. Le titre est revenu à Nicola Spirig (SUI), Championne Olympique en 2012 et Vice-Championne Olympique en 2016, intouchable, qui décroche son 6e titre continental, […]
  • ARTICLE A LA UNE : MALADIE DE LYME 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Par ici Parçay 16 juillet 2018
    À l'occasion du 14 juillet le J3 triathlon était représenté par Nathalie M. et Olivier J. à Parçay-sur-Veine. Respectivement sur le 12,8 km pour Nathalie et le 18 km pour Olivier. Bravo à eux deux pour avoir couru aussi vite que possible sous cette chaleur. Retrouvez leurs classements dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les […]