Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Si vous ne pouvez exceller par le talent, triomphez par l’effort

Analyse technique de la nage de Ludo

Analyse technique ludoVoici une analyse vidéo de la technique de nage du crawl de Ludo (alias Ludovic) qui date de début 2016.

En 2016 Ludo préparait le triathlon de l’Alpe d’Huez. Même si la natation n’est pas son point faible il est tout de même important d’améliorer l’efficacité de sa nage afin de conserver un maximum d’énergie pour la suite, tout en nageant à une bonne allure.

Même si, sur la vidéo, on peut voir que Ludo utilise un pull-buoy, je sais qu’il possède une bonne flottaison. Le roulis des épaules est bien, le bassin quasiment fixe, l’enchaînement  propulsif des bras est très bien et même si, encore une fois, le pull-buoy inhibe l’utilisation des jambes, je sais que Ludo possède un battement de jambes qui lui assure un bon équilibre. Son mouvement de bras sous l’eau est uniformément accéléré, surtout pour le bras gauche. Le bras droit un peu moins. Ludo a fait des progrès dans toutes les habiletés motrices et tout particulièrement en propulsion. Il place sa respiration convenablement.

Heureusement pour moi, tout n’est pas parfait, j’ai encore de quoi faire progresser Ludo, notamment sur la prise d’appui avant, la finalité de son mouvement propulsif et le positionnement de sa tête. Revoyons en détail ces trois points :

  1. Une fois l’entrée des bras dans l’eau, ceux-ci descendent tendus encore trop longtemps. Il y a bien une prise d’appui mais celle-ci devrait pouvoir se prendre plus tôt. Comme on peut le voir sur la vidéo, les bras descendent tendus, ce qui pousse l’eau vers le bas et non vers l’arrière.
  2. La poussée finale de ses mains n’est pas totalement correcte. Bien souvent les mains sortent au niveau du bassin. L’amplitude n’est pas maximale, par conséquent, il devra compenser ce manque de propulsion par des coups de bras supplémentaires, ce qui grillera de l’énergie en plus pour un même résultat.
  3. La position de sa tête est trop relevée. Cela augmente considérablement la résistance de vague et favorise le redressement du corps. Ici le pull-buoy masque le problème. Dans l’eau, la moindre petite résistance n’est pas superflue.
  • Kú Cycle, nouveau venu sur le marché des vélos triathlon 15 octobre 2020
    La rencontre entre un entrepreneur et un ancien ingénieur de F1 a donné aujourd’hui naissance à la marque de cycles Kú Cycle Cette marque hollandaise est née de la rencontre entre Richard McAinsh, ex-ingénieur F1 chez Ferrari et Benetton spécialiste en design et aérodynamisme, et Alex Bok, ex-manager du team de triathlon TEAMTBB, coaché par […]
  • NatureMan Var, envers et contre tout 12 octobre 2020
    Situé à quelques dizaines de kilomètres de la catastrophe que l’on connait, au coeur des Alpes-Maritimes, le Natureman VAR a réussi à accomplir le double exploit de résister aux intempéries et au respect des consignes sanitaires, les 3 et 4 octobre derniers. Le NatureMan (-Woman) proposait 2,3 km de natation, 92 km de vélo dont […]
  • Marathon Seine-Eure (FRA) 19 octobre 2020
    Organisée par l’AMSE, cette 16è édition du Marathon et Ekiden Seine-Eure ont, cette année encore, obtenu le label régional qualificatif pour le championnat de France. L’article Marathon Seine-Eure (FRA) est apparu en premier sur Zatopek Magazine.