Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Reculer devant l’effort qu’on croit inutile, c’est renoncer d’avance à tout succès.

— Gustave Le Bon

Analyse technique de la nage de Ludo

Analyse technique ludoVoici une analyse vidéo de la technique de nage du crawl de Ludo (alias Ludovic) qui date de début 2016.

En 2016 Ludo préparait le triathlon de l’Alpe d’Huez. Même si la natation n’est pas son point faible il est tout de même important d’améliorer l’efficacité de sa nage afin de conserver un maximum d’énergie pour la suite, tout en nageant à une bonne allure.

Même si, sur la vidéo, on peut voir que Ludo utilise un pull-buoy, je sais qu’il possède une bonne flottaison. Le roulis des épaules est bien, le bassin quasiment fixe, l’enchaînement  propulsif des bras est très bien et même si, encore une fois, le pull-buoy inhibe l’utilisation des jambes, je sais que Ludo possède un battement de jambes qui lui assure un bon équilibre. Son mouvement de bras sous l’eau est uniformément accéléré, surtout pour le bras gauche. Le bras droit un peu moins. Ludo a fait des progrès dans toutes les habiletés motrices et tout particulièrement en propulsion. Il place sa respiration convenablement.

Heureusement pour moi, tout n’est pas parfait, j’ai encore de quoi faire progresser Ludo, notamment sur la prise d’appui avant, la finalité de son mouvement propulsif et le positionnement de sa tête. Revoyons en détail ces trois points :

  1. Une fois l’entrée des bras dans l’eau, ceux-ci descendent tendus encore trop longtemps. Il y a bien une prise d’appui mais celle-ci devrait pouvoir se prendre plus tôt. Comme on peut le voir sur la vidéo, les bras descendent tendus, ce qui pousse l’eau vers le bas et non vers l’arrière.
  2. La poussée finale de ses mains n’est pas totalement correcte. Bien souvent les mains sortent au niveau du bassin. L’amplitude n’est pas maximale, par conséquent, il devra compenser ce manque de propulsion par des coups de bras supplémentaires, ce qui grillera de l’énergie en plus pour un même résultat.
  3. La position de sa tête est trop relevée. Cela augmente considérablement la résistance de vague et favorise le redressement du corps. Ici le pull-buoy masque le problème. Dans l’eau, la moindre petite résistance n’est pas superflue.
  • Interview – Dan Lorang, Merlin l’Enchanteur 28 mars 2020
    Tout semble réussir à l’entraîneur luxembourgeois Dan Lorang. Passé par la Fédération allemande de triathlon et le courte distance pour coacher les athlètes olympiques, il suit Anne Haug – nouvelle championne du monde Ironman – depuis 15 ans, et Jan Frodeno – triple champion du monde Ironman – depuis belle lurette également. Il est aussi […]
  • Comment s’entraîner sur HomeTrainer ? 26 mars 2020
    Devenu objet incontournable de l’entraînement du triathlète en ces temps de confinement, le home-trainer a plusieurs atouts : la sécurité (les risques d’accidents, crevaisons, chutes et autres incidents sont réduits à néant ou presque). Le gain de temps par rapport à une pratique extérieure ; il n’y pas de formule précise ou universelle mais le […]
  • La Boucle Rose (FRA) 27 mars 2020
    2020 marque le retour de la Boucle Rose, course organisée par le Rotary Club Cavaillon St-Jacques, au profit de la lutte contre le cancer du sein. Elle aura lieu le dimanche 7 juin 2020, à Cavaillon. RDV au gymnase du Lycée Dumas pour le retrait des dossards à partir de 7h. Au programme : -Une […]