Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Courir dans l’eau « aquajogging »

Courir dans l’eau se révèle un exercice très utile lorsque l’on veut reprendre une activité physique en douceur : soit après une longue convalescence, soit après une longue période d’indisponibilité.
C’est pourquoi, avec un minimum de matériel (ceinture de flottaison ou tout autre moyen de flottaison) et en changeant la longueur de sa foulée ou la position de ses bras, on peut à la fois courir sur le plat, en côte ou en descente, voire sauter des haies. Les grandes foulées développent l’amplitude et la puissance, les plus petites augmentent votre vitesse. Le tout sans chocs répétés sur vos articulations.

Aquajogging

Sur le plat

Le point important de l’exercice est le bon équilibre de son corps. Les jambes et les bras bougent avec une amplitude égale en avant et en arrière. On ressent alors ses doigts de pieds qui accrochent l’eau et l’expulsent vers l’arrière. Le regard se projette droit devant.

En sprint

Le point important est la vitesse. On conserve les caractéristiques du mouvement précédent tout en raccourcissant sa foulée et en augmentant la fréquence.

En côte

Le mouvement des bras est ici important. Coudes fléchis et balancement des bras d’avant en arrière exagéré. La foulée est courte et les genoux légèrement fléchis.

En descente

Le point important est le faible balancement des bras et le mouvement très rapide et très court des jambes.

Les haies

On lève ses deux genoux, on tend une jambe en avant et l’autre en arrière. Les bras bougent d’avant en arrière sous la surface de l’eau. Cet exercice permet un excellent étirement des ischios et des cuisses.

La marche en puissance

Maintenir ses bras et ses jambes tendus et les bouger d’avant en arrière avec la plus grande amplitude possible. Cet exercice est très bon pour amplifier son élasticité musculaire.

Les abdominaux et la partie supérieure du corps

Après 5 minutes d’échauffement libre on poursuit avec au moins 10 minutes pour le renforcement du haut du corps, les abdos et les lombaires. Laisser les jambes au repos et amener les bras tendus sur le côté à hauteur des épaules. Les déplacer vers l’avant et ensuite vers l’arrière. On peut également s’asseoir dans l’eau, jambes tendues, avec les pieds à la surface, pointes de pieds vers le haut ; ramener les genoux sur la poitrine puis reprendre la position initiale et recommencer à nouveau. On peut inclure des variantes comme maintenir la position assise et croiser la jambe droite sur la gauche, revenir à la position initiale et changer de jambe.

 

Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 65 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

  • ASSOS étend sa gamme pour les mois plus frais 14 novembre 2019
    ASSOS agrandit sa collection ÉQUIPE pour répondre aux exigences des coureurs en quête de textiles ultralégers pour les mois plus frais. Mise à l’épreuve par les meilleurs coureurs au monde, cette collection comprend les articles suivants :   EQUIPE RS Spring Fall Aero SS Jersey A cette période de l’année, les maillots d’été en résille […]
  • Des news de Tom Lecomte… 6 novembre 2019
    Tom Lecomte intègre aujourd’hui le centre de rééducation de Cap Breton pour quatre semaines. Il y suivra une thérapie quotidienne de plusieurs heures pour réapprendre à mobiliser ses jambes.  Il y a déjà fait un premier séjour de 4 semaines à la fin de l’été. « L’idée était de tout remettre en place, avant de pouvoir […]
  • Li corida dè torê a Lîdje 18 novembre 2019
    Le 1er “enduro” urbain de Belgique ! Une corrida en mode “enduro” !? C’est bien simple, il n’existe aucune épreuve de ce type en version urbaine dans le monde. Liège sera pionnière ! Plutôt que de chronométrer l’ensemble du parcours, du départ jusqu’à l’arrivée, comme dans une course classique, les courses “enduro” n’enregistrent les temps […]
Stats Google Analytics
Généré par GADWP