Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Lève toi avec détermination, couche toi avec satisfaction.

Enfiler sa combinaison néoprène

combinaison néoprèneAvant de commencer il vous faut réunir quelques ustensiles pour enfiler votre combinaison néoprène :

  • Un sac en plastique ou une chaussette ;
  • De la vaseline ou un autre lubrifiant spécialisé ;
  • Une paire de gants fins.

On commence par appliquer de la vaseline ou tout autre lubrifiant spécialisé sur les poignets, le cou et les mollets jusqu’aux talons. Ce lubrifiant facilitera l’enfilement mais surtout le retrait de la combinaison lors de la première transition dans le parc vélo.

On place ensuite un pied dans le sac en plastique ou on met la chaussette au pied, puis on enfile sa jambe dans la combinaison.

Il est important de la faire monter jusqu’à la base inférieure du mollet en tirant sur le jersey et non sur le néoprène. On effectue le même geste avec l’autre jambe en plaçant le sac plastique ou la chaussette avant de l’enfiler. Le fait de remonter la combinaison néoprène jusqu’au mollet permet une meilleure étanchéité et évitera que trop d’eau ne passe pour ensuite stagner à la pliure des genoux. Ce surpoids d’eau serait gênant tout au long de la partie natation.

Une fois que les jambes sont passées, on peut alors faire remonter la combinaison néoprène jusqu’au bassin en veillant bien à toujours tirer sur le jersey. Avant d’aller plus loin, il faut s’assurer que la combinaison soit au plus près du corps afin d’éviter qu’une poche d’air ne se forme au niveau des articulations et au niveau de l’entrejambe.

Ensuite on place une main dans le sac plastique ou dans la chaussette pour enfiler un bras. Là encore il ne faut pas hésiter à bien faire remonter la combinaison le plus haut possible sur l’avant-bras pour empêcher l’eau d’entrer facilement. Faire la même chose avec l’autre bras.

Afin de limiter les dégradations sur la combinaison, il peut-être intéressant de mettre des gants car le jersey étant désormais entièrement caché, il va bien falloir tirer sur le néoprène, et le moindre coup d’ongle risque de l’entailler.

Tirer sur les manches pour que la combinaison néoprène soit bien placée sous les aisselles, puis fermer la combinaison. Bien faire attention à placer correctement le système de fermeture afin qu’il ne nous blesse pas pendant l’épreuve. Le moindre frottement au niveau de la nuque et c’est la brûlure assurée à la sortie de l’eau.

Une fois emmitoufflé, on peut alors procéder aux derniers ajustements au niveau des genoux, de l’entrejambe, des avant-bras et surtout au niveau des épaules.

Si votre combinaison est constituée d’un néoprène peu souple, il sera judicieux de créer un pli au niveau des épaules pour faciliter les rotations de celles-ci. Si le néoprène est très souple, il faut juste s’assurer qu’il soit au plus près du corps sans toutefois gêner le mouvement des épaules.

  • La nouvelle ASICS à plaque de carbone… 1 avril 2020
    La METARACER est annoncée comme la chaussure de course de fond la plus innovante d’ASICS à ce jour. Elle allie la technologie GUIDESOLE™ avec une plaque de carbone, pour offrir plus de stabilité aux coureurs et un meilleur rebond. La chaussure a une forme incurvée qui permet de réduire la charge musculaire sur le mollet […]
  • CONFINEMENT – Entretenez votre crawl à la maison… 30 mars 2020
    Orca propose ces exercices pour travailler votre crawl, sans piscine, à la maison… Vous aurez besoin d’un lit ou d’un canapé, de deux canettes pleines, d’un livre, d’un gros coussin ou de deux petits… Essayez d’exécuter tous les exercices mentionnés ci-dessous de manière fluide, pendant 10 à 15 secondes pour chaque exercice. Le temps de […]
  • Jogging des flaminds sans conduite 31 mars 2020
    Jogging de 7,9km sur chemins et routes de campagne, moyennement vallonné. L’article Jogging des flaminds sans conduite est apparu en premier sur Zatopek Magazine.