Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Récupération et début de saison de triathlon 2015

ReposAprès mon premier objectif, il est clair que je devais attendre que mes mollets m’autorisent à reprendre l’entraînement. Seuls la natation et le vélo pouvaient me permettre de m’entraîner sans risque de blessure. Après 3 jours sans course, j’ai repris en douceur un petit footing jeudi matin. Un autre vendredi sur un parcours que j’apprécie beaucoup. Courir au plaisir, à la sensation sans pression, sans objectif. Que du bonheur, cela me booste pour reprendre de plus belle. En effet je ne dois pas trop tarder car je débute ma saison de triathlon le 17 mai et nous sommes déjà le 8. Il est donc temps de reprendre l’entraînement vélo un peu plus sérieusement. Je finis cette semaine de récupération avec un dimanche qui sonnera l’heure de la reprise de l’entraînement en mode triathlon.

Bilan de cette semaine de récupération :

Natation : 4200m
Vélo : 190,430km
Course à pied : 42,080km

Sans les startings blockC’est reparti à fond pour cette semaine qui ouvrira également la saison de triathlon pour moi avec ma participation au distance M du triathlon de l’étang des Bois à Vieilles Maisons sur Joudry. Mais en attendant ce jour, il me faut rouler un peu plus et nager plus régulièrement. Cela m’oblige à réduire quelque peu le volume en course à pied mais ça fait du bien de changer un peu d’entraînement et le moral est bon.

Vendredi je prépare le vélo avec la roue pleine et le bidon sur le prolongateur. Je réalise un petit test pour voir si tout va bien et crac je crève à l’arrière. Ouf à 500m de la maison et ouf je préfère que cela m’arrive aujourd’hui que dimanche. J’en profite pour vérifier le serrage de toute la visserie sur le vélo, tout semble ok.

Samedi petite répétition des automatismes de transitions en participant à la journée des jeux nationaux des transplantés et dialysés à Montargis, je serai amené à accompagner un athlète ayant bénéficié d’une transplantation d’un rein. Sylvain n’est pas débutant en triathlon et je m’élance avec lui sur la partie VTT (nous n’avions pas l’autorisation de nager avec eux). Je constate très vite qu’il est en grande forme et n’hésite pas un instant à rouler à un bon rythme. Je me suis contenté de le prévenir des zones dangereuses et d’ouvrir la voie en criant son passage car le chemin n’était pas fermé et il y avait beaucoup de personnes qui profitaient également de cette journée pour faire une balade. Nous poursuivons notre course entre les chemins, les gens, les chiens, les passages dans la rivière et une erreur d’aiguillage de ma part (heureusement que j’avais repéré le parcours…) et nous arrivons au parc vélo. Transition presque éclair (nous avons oublié tous les deux de retirer notre casque), nous voilà repartis pour la course à pied. Il m’indique avoir couru un 10km en 44′ le matin même. Cela me permet de savoir très vite à quelle allure je dois courir ces 2 derniers kilomètres. Le rythme est bon et nous ne faiblissons pas. Sylvain franchit la ligne d’arrivée premier et je suis très fier d’avoir couru avec lui cette compétition. Je vais suivre avec intérêt ses prochaines compétitions et tout particulièrement celle où il sera à Roth pour un Ironman !

Nous y voilà, c’est le jour de l’ouverture de la saison de triathlon pour moi. Tout est prêt pour le départ. Nous nous rendons à Vieilles Maisons sur Joudry un peu plus tôt pour avoir le temps d’encourager les ami(e)s triathlètes qui sont sur les autres distances. Je prends ensuite mon repas et je repére le parcours vélo. Deux tours de 20km et comme prévu c’est relativement plat, mais il y a du vent et la position aéro sera importante lorsqu’il sera de face. Durant mon repérage j’enregistre quelques trajectoires et les éventuels pièges comme un énorme trou qui est certes entouré d’une peinture rouge, mais lorsque l’on aura la tête dans le guidon, pas sûr que tout le monde ait le temps de voir ce trou. Après mon petit tour, quelques foulées et hop je dépose mon vélo dans le parc. J’enfile le bas de la combinaison et j’écoute le briefing mais visiblement il y a un problème car on n’entend rien. Pas grave, direction le plan d’eau, je me place sur la droite. Le départ est donné, je me lance dans l’eau à 17,5°C, la température est correcte, je n’ai aucun mal à trouver mon rythme et ma place. Je trouve même que j’arrive pas trop mal à me diriger. C’était pas gagné puisqu’en général, lors de mon premier triathlon de la saison, je nage de travers. À la sortie à l’australienne, je constate que je suis très bien, 11’45 » pour 750m c’est pour moi un bon temps. Je poursuis sur ma lancée et sors en 23’52 ».
Dans le parc je retire ma combinaison sans précipitation et m’équipe pour le vélo sans stress. Les chaussures sont déjà sur les pédales, je peux repartir aussi sec, mais encore mouillé.
Sur le parcours vélo je n’ai pas vraiment de tactique. Je souhaite juste rouler le plus vite et le plus régulièrement possible. Malgré mon manque de travail spécifique dans l’exercice du contre la montre, je me trouve en bonne forme. Je fais bien attention de maintenir une fréquence de pédalage supérieure à 85 tr/min vent de face et plus de 90 tr/min dans les autres cas de figure.
Une fois les pieds au sol, je me sens très vite bien, je sais que je vais pouvoir courir vite, je me suis très bien hydraté sur le vélo et j’ai le pied léger. Dès le départ je prends un rythme soutenu mais sans me mettre dans le rouge. Je fais attention à ma technique et je reste concentré. Le premier tour se passe sans encombre, je tente donc d’accélérer un peu. Forcément c’est un peu plus dur mais je veux voir si je peux tenir et constater si l’entraînement course à pied que j’ai suivi depuis le début de la saison va payer. Résultat : oui ! Pas de baisse de régime, pas de fatigue. En constante accélération, j’ai ainsi couru la deuxième moitié du parcours plus vite que la première.
Le bilan de cette compétition est très positif. Je nage mieux que je le pensais, mon niveau vélo est plus que satisfaisant malgré le manque de kilomètres et en course à pied, je me sens très bien. La semaine prochaine, je passe sur distance L, je verrai si tout va toujours bien…

Bilan de la semaine de début de saison de triathlon :

Natation : 8000m
Vélo : 223,570km
Course à pied : 45,080km

Commentaires

commentaires

  • Jeu concours ZONE3 ! 19 septembre 2018
    TRIMAG et ZONE 3 vous propose pour la rentrée un jeu concours avec en jeu un combo sac de transition + lunettes de natation + ceinture porte-dossard de la marque britannique désormais distribuée en France (www.zone3.fr) Pour tentez votre chance, RENDEZ-VOUS ICI et répondez correctement aux questions. Le vainqueur sera déterminé par tirage au sort […]
  • Mondiaux Goldcoast – Fin de saison en apothéose pour l’Equipe de France 17 septembre 2018
    Vincent Luis a clôturé magnifiquement les Mondiaux de triathlon Courte distance disputés durant tout le week-end sur la Goldcoast, en Australie, en remportant l’épreuve finale du circuit mondial World Triathlon Series devant son nouveau compagnon d’entraînement Mario Mola (ESP). Ce dernier remporte le titre de champion du monde 2018 au cumul des étapes 2018, devant […]
  • MALADIE DE LYME, L'ARTICLE QUI FAIT PEUR... 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Toujours à fond le J3 Tri 1 septembre 2018
    Début septembre, bientôt la rentrée des classes mais cela n'empêche pas le J3 triathlon de courir à Gien et à Villemanoche. Avec Angélique L. et Thierry M. sur le semi-marathon de Gien et Nathalie M., Olivia L., Olivier J. et Yves T. sur La Villamanesca (trail de 13km) à Villemanoche.