Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Charge d’entraînement de Polar Flow

flowPolar, et sa plateforme Polar Flow, utilise son propre modèle mathématique pour calculer la C.E. Charge d’Entraînement. Leur calcul est basé sur la mesure de la fréquence cardiaque. Cela leur permet d’évaluer l’intensité de l’exercice pendant un entraînement de type endurance. La fonction Charge d’entraînement est donc destinée aux personnes dont l’entraînement comprend essentiellement des exercices de type endurance.

Méthode de calcul

La charge d’entraînement est basée sur l’intensité et la durée d’une séance d’entraînement. L’intensité d’une séance est mesurée à l’aide de la fréquence cardiaque et le calcul prend aussi en compte vos informations personnelles, telles que l’âge, le sexe, le poids, la VO2max et l’historique d’entraînement. Si aucun historique d’entraînement n’est encore disponible, la sélection de niveau d’entraînement que vous avez renseignée est utilisée dans le calcul. Ils utilisent également vos valeurs de seuils aérobie et anaérobie dans le calcul.

Avantages

  • Tout est intégré et se calcule automatiquement ;
  • La méthode tient compte de l’âge, du sexe, du poids, de la VO2max et du passé de l’athlète (ce qui n’est déjà pas trop mal).

Inconvénients

  • Ne semble destiné que pour les entraînements d’endurance ;
  • Tout n’est qu’approximatif. La VO2max est approximativement calculée, les seuils ventilatoires également. Beaucoup trop de valeurs approximatives ;
  • La fatigue musculaire n’est pas prise en compte ;
  • La dérive cardiaque est oubliée. Sur une sortie longue ou une compétition importante, on observe parfois une baisse de la fréquence cardiaque pour une même vitesse. Cela s’appelle une dérive cardiaque. Le cœur se fatigue aussi. Autrement dit, pour Polar, après 4 heures de course à pied (par exemple) si votre fréquence cardiaque baisse, c’est que vous vous reposez ;
  • La qualité du sommeil n’intervient pas ;
  • La notion de charge optimale n’est pas paramétrable. Cela implique que l’on ne peut pas individualiser les zones « Sous-entraînement », « Équilibré », « Fatigué » et « Très fatigué » ;
  • Le climat, le relief, l’altitude, etc., beaucoup de paramètres sont écartés.

Source

Site Officiel de Polar

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Il y a 40 ans, naissait le 1er Ironman 16 février 2018
    Le 18 février 1978, sur l’île d’Hawaii, 15 hurluberlus de l’US Navy tentaient un triptyque qui allait devenir – sans le savoir – l’un des mythes du sport d’Endurance : l’Ironman. La légende veut que la distance mythique telle qu’on la connaît actuellement (soit 3,8km de natation, 180km de vélo et un marathon pédestre) est née […]
  • CM Le Cap – La saison internationale démarre déjà ! 9 février 2018
    La saison internationale redémarre ce week-end avec déjà une première épreuve du circuit coupe du monde au programme. Cela se passera dimanche au Cap, en Afrique du Sud comme l’an passé.   Evidemment, bon nombre de triathlètes du top 50 mondial, dont ceux de l’équipe de France, ont choisi de faire l’impasse sur ce premier […]
  • Montagneuse 27 janvier 2018
    Le J3 Triathlon démarre l'année 2018 sur le trail de la Montagneuse sur le parcours de 16 kilomètres avec au départ Xavier A., Sylvain D., Mathieu D., Philippe J., Frédéric L. et Maxime D.. Vous pouvez retrouver leurs résultats dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les résultats du club''.