Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Entrainement

Comment s’échauffer correctement

 


 

En principe, on distingue l’échauffement général, qui concerne les grands groupes musculaires, et l’échauffement spécifique, davantage lié à la discipline sportive pratiquée ; le premier précède toujours le second. L’échauffement actif, passif, mental ou combiné : les méthodes sont variées, leur efficacité également.

L’échauffement général actif vise en tout premier lieu à augmenter la température corporelle tout en préparant le système cardio-respiratoire aux efforts ultérieurs. 38,5°C est la température la plus adéquate qu’apporte l’échauffement pour que les réactions physiologiques se déroulent avec une efficacité optimale. L’augmentation de température des tissus entraine une augmentation de l’activité enzymatique des processus aérobie et anaérobie. Parallèlement, l’échauffement actif provoque la vasodilatation de la circulation sanguine. Dans le même temps, l’augmentation de l’excitabilité du système nerveux central améliore la vitesse de réaction et de contraction. Les récepteurs sensitifs améliorent leur capacité perceptive, et par là, la coordination motrice. Enfin, les résistances élastiques et visqueuses sont réduites, muscles, tendons, ligaments sont plus souples, ce qui contribue à prévenir les lésions…

L’échauffement spécifique s’inscrit dans la continuité d’un échauffement actif en le diversifiant et en le spécialisant davantage à l’activité sportive pratiquée. Ainsi on s’attachera à réaliser les gestes sportifs spécifiques de manière à rafraîchir les automatismes moteurs. Mais l’échauffement actif spécifique est également synonyme de prévention, et dans ce sens on s’attardera sur les groupes musculaires mis en œuvre spécifiquement.

L’échauffement passif concerne les différentes méthodes que sont les douches chaudes, les massages ou les frictions, le climat chaud…

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Metz enrôle deux pointures mondiales 19 janvier 2018
    L’annonce a été rendue officielle ce vendredi après-midi par le club lorrain. Licenciés à Sartrouville la saison précédente, l’Australien Aaron Royle (16e mondiale) et la Britannique Non Stanford (33e) – en couple – ont décidé de muter en 2018 à Metz dont les deux équipes fanions évoluent en D1. « Ce sont des conversations de plusieurs […]
  • EMBRUNMAN – Gérald Iacono s’explique 17 janvier 2018
    L’annonce a eu l’effet d’une bombe et a rapidement entraîné toute une pléiade de réactions. Mardi après-midi, Gérald Iacono, le fondateur de l’Embrunman, a posté sur les réseaux sociaux un message d’une vingtaine de lignes expliquant que son épreuve allait être reprise par Amaury Sport Organisation (ASO), en charge du Tour de France cycliste, du […]
  • 7-8 AVRIL 2018 : COURSES NATURE DE NIEDERBRONN - GRAND DEFI DES VOSGES (67) 9 janvier 2018
    Si la course historique reste le Grand Defi des Vosges (GDV, 43 km et 1500 D+), premier trail cree dans l'Est de la France, les Courses Nature de Niederbronn (C2N) se composent egalement d'un 12 km (la Vosgigazelle), d'un 25 km (la MAC VI) et d'un 74 km (le Defi des Seigneurs). Le Defi des Seigneurs (DDS) […]
  • Sans transition 27 novembre 2017
    La saison 2017 est à peine terminée que celle de 2018 démarre déjà en trombe. Ce weekend fut encore riche en compétitions avec Laurent, Samia, Amandine et Angélique sur le trail urbain d'Orléans, avec un super podium pour Amandine. À Fontainebleau c'était l'Ekiden où la famille Camus s'est illustrée de belle manière avec à sa […]