Coaching sportif personnalisé

Courir dans l’eau « aquajogging »

Courir dans l’eau se révèle un exercice très utile lorsque l’on veut reprendre une activité physique en douceur : soit après une longue convalescence, soit après une longue période d’indisponibilité.
C’est pourquoi, avec un minimum de matériel (ceinture de flottaison ou tout autre moyen de flottaison) et en changeant la longueur de sa foulée ou la position de ses bras, on peut à la fois courir sur le plat, en côte ou en descente, voire sauter des haies. Les grandes foulées développent l’amplitude et la puissance, les plus petites augmentent votre vitesse. Le tout sans chocs répétés sur vos articulations.

Aquajogging

Sur le plat

Le point important de l’exercice est le bon équilibre de son corps. Les jambes et les bras bougent avec une amplitude égale en avant et en arrière. On ressent alors ses doigts de pieds qui accrochent l’eau et l’expulsent vers l’arrière. Le regard se projette droit devant.

En sprint

Le point important est la vitesse. On conserve les caractéristiques du mouvement précédent tout en raccourcissant sa foulée et en augmentant la fréquence.

En côte

Le mouvement des bras est ici important. Coudes fléchis et balancement des bras d’avant en arrière exagéré. La foulée est courte et les genoux légèrement fléchis.

En descente

Le point important est le faible balancement des bras et le mouvement très rapide et très court des jambes.

Les haies

On lève ses deux genoux, on tend une jambe en avant et l’autre en arrière. Les bras bougent d’avant en arrière sous la surface de l’eau. Cet exercice permet un excellent étirement des ischios et des cuisses.

La marche en puissance

Maintenir ses bras et ses jambes tendus et les bouger d’avant en arrière avec la plus grande amplitude possible. Cet exercice est très bon pour amplifier son élasticité musculaire.

Les abdominaux et la partie supérieure du corps

Après 5 minutes d’échauffement libre on poursuit avec au moins 10 minutes pour le renforcement du haut du corps, les abdos et les lombaires. Laisser les jambes au repos et amener les bras tendus sur le côté à hauteur des épaules. Les déplacer vers l’avant et ensuite vers l’arrière. On peut également s’asseoir dans l’eau, jambes tendues, avec les pieds à la surface, pointes de pieds vers le haut ; ramener les genoux sur la poitrine puis reprendre la position initiale et recommencer à nouveau. On peut inclure des variantes comme maintenir la position assise et croiser la jambe droite sur la gauche, revenir à la position initiale et changer de jambe.

 

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Un triathlon L à Marseille en 2018 10 novembre 2017
    Pour l’édition 2018 du Triathlon de Marseille qui aura lieu les 21 et 22 Juillet prochain, 3 épreuves seront possibles, dont une nouvelle épreuve Longue distance. Sur ce format L, programmé le 22 juilet, vous débuterez par 3km de natation sur les plages du Prado avec une sortie à l’australienne, pour ensuite parcourir 80km de […]
  • Mondiaux XTerra – Fleureton 5e et meilleur Français 30 octobre 2017
    Le Sud-Africain Bradley Weiss et Flora Duffy, des Bermudes, ont remporté hier les 22e Championnats du monde Xterra disputés à Kapalua, sur l’île hawaienne de Maui. Côté Français, le vétéran Cédric Fleureton, 10 ans après avoir stoppé sa carrière de triathlète, a terminé 5e du scratch. Brice Daubord termine 9e au scratch. Plus de 800 […]
  • Finir l'été en beauté 29 août 2017
    C'est bientôt la fin de l'été et pour cette occasion vous avez été nombreux et nombreuses à réaliser de très beaux triathlons. Retrouvez les résultats des triathlons de Vichy, Passy et du lac du Der dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les résultats club''.