Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Courir dans l’eau « aquajogging »

Courir dans l’eau se révèle un exercice très utile lorsque l’on veut reprendre une activité physique en douceur : soit après une longue convalescence, soit après une longue période d’indisponibilité.
C’est pourquoi, avec un minimum de matériel (ceinture de flottaison ou tout autre moyen de flottaison) et en changeant la longueur de sa foulée ou la position de ses bras, on peut à la fois courir sur le plat, en côte ou en descente, voire sauter des haies. Les grandes foulées développent l’amplitude et la puissance, les plus petites augmentent votre vitesse. Le tout sans chocs répétés sur vos articulations.

Aquajogging

Sur le plat

Le point important de l’exercice est le bon équilibre de son corps. Les jambes et les bras bougent avec une amplitude égale en avant et en arrière. On ressent alors ses doigts de pieds qui accrochent l’eau et l’expulsent vers l’arrière. Le regard se projette droit devant.

En sprint

Le point important est la vitesse. On conserve les caractéristiques du mouvement précédent tout en raccourcissant sa foulée et en augmentant la fréquence.

En côte

Le mouvement des bras est ici important. Coudes fléchis et balancement des bras d’avant en arrière exagéré. La foulée est courte et les genoux légèrement fléchis.

En descente

Le point important est le faible balancement des bras et le mouvement très rapide et très court des jambes.

Les haies

On lève ses deux genoux, on tend une jambe en avant et l’autre en arrière. Les bras bougent d’avant en arrière sous la surface de l’eau. Cet exercice permet un excellent étirement des ischios et des cuisses.

La marche en puissance

Maintenir ses bras et ses jambes tendus et les bouger d’avant en arrière avec la plus grande amplitude possible. Cet exercice est très bon pour amplifier son élasticité musculaire.

Les abdominaux et la partie supérieure du corps

Après 5 minutes d’échauffement libre on poursuit avec au moins 10 minutes pour le renforcement du haut du corps, les abdos et les lombaires. Laisser les jambes au repos et amener les bras tendus sur le côté à hauteur des épaules. Les déplacer vers l’avant et ensuite vers l’arrière. On peut également s’asseoir dans l’eau, jambes tendues, avec les pieds à la surface, pointes de pieds vers le haut ; ramener les genoux sur la poitrine puis reprendre la position initiale et recommencer à nouveau. On peut inclure des variantes comme maintenir la position assise et croiser la jambe droite sur la gauche, revenir à la position initiale et changer de jambe.

 

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Grand Prix FFTRI – Aux Sables et à Poissy la 2e étape 18 juin 2018
    C’est dans le Nord que la 2ème étape du championnat de France des clubs s’est courue ce dimanche.Dans le site du bassin de commerce de Dunkerque, les triathlètes femmes, puis hommes, du Grand Prix de Triathlon ont d’abord nagé 750 mètres dans une eau à 18,5 degrés avant de parcourir 20 kilomètres à vélo sous […]
  • Doublé Français sur le XTerra Belgique 11 juin 2018
    François Carloni et Morgane Riou ont dominé l’épreuve de Namur, qui constituait la 6e manche du Tour européen XTERRA. Le Varois en profite pour prendre la tête du classement général de la série européenne. Les athlètes du XTERRA Racing Team by Organicoach ne pouvaient guère espérer meilleur week-end en Belgique. A l’occasion de la 6e […]
  • Plouf à Paris 16 juin 2018
    L'année dernière elle était sur le 2km, cette année ce fut le 5km de nage en eau libre. Lucile C. a réalisé une belle performance sur l'Open Swim Stars de Paris. Vous trouverez son classement dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis 'Les Résultats du club''.