Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Courir dans l’eau « aquajogging »

Courir dans l’eau se révèle un exercice très utile lorsque l’on veut reprendre une activité physique en douceur : soit après une longue convalescence, soit après une longue période d’indisponibilité.
C’est pourquoi, avec un minimum de matériel (ceinture de flottaison ou tout autre moyen de flottaison) et en changeant la longueur de sa foulée ou la position de ses bras, on peut à la fois courir sur le plat, en côte ou en descente, voire sauter des haies. Les grandes foulées développent l’amplitude et la puissance, les plus petites augmentent votre vitesse. Le tout sans chocs répétés sur vos articulations.

Aquajogging

Sur le plat

Le point important de l’exercice est le bon équilibre de son corps. Les jambes et les bras bougent avec une amplitude égale en avant et en arrière. On ressent alors ses doigts de pieds qui accrochent l’eau et l’expulsent vers l’arrière. Le regard se projette droit devant.

En sprint

Le point important est la vitesse. On conserve les caractéristiques du mouvement précédent tout en raccourcissant sa foulée et en augmentant la fréquence.

En côte

Le mouvement des bras est ici important. Coudes fléchis et balancement des bras d’avant en arrière exagéré. La foulée est courte et les genoux légèrement fléchis.

En descente

Le point important est le faible balancement des bras et le mouvement très rapide et très court des jambes.

Les haies

On lève ses deux genoux, on tend une jambe en avant et l’autre en arrière. Les bras bougent d’avant en arrière sous la surface de l’eau. Cet exercice permet un excellent étirement des ischios et des cuisses.

La marche en puissance

Maintenir ses bras et ses jambes tendus et les bouger d’avant en arrière avec la plus grande amplitude possible. Cet exercice est très bon pour amplifier son élasticité musculaire.

Les abdominaux et la partie supérieure du corps

Après 5 minutes d’échauffement libre on poursuit avec au moins 10 minutes pour le renforcement du haut du corps, les abdos et les lombaires. Laisser les jambes au repos et amener les bras tendus sur le côté à hauteur des épaules. Les déplacer vers l’avant et ensuite vers l’arrière. On peut également s’asseoir dans l’eau, jambes tendues, avec les pieds à la surface, pointes de pieds vers le haut ; ramener les genoux sur la poitrine puis reprendre la position initiale et recommencer à nouveau. On peut inclure des variantes comme maintenir la position assise et croiser la jambe droite sur la gauche, revenir à la position initiale et changer de jambe.

 

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Il y a 40 ans, naissait le 1er Ironman 16 février 2018
    Le 18 février 1978, sur l’île d’Hawaii, 15 hurluberlus de l’US Navy tentaient un triptyque qui allait devenir – sans le savoir – l’un des mythes du sport d’Endurance : l’Ironman. La légende veut que la distance mythique telle qu’on la connaît actuellement (soit 3,8km de natation, 180km de vélo et un marathon pédestre) est née […]
  • CM Le Cap – La saison internationale démarre déjà ! 9 février 2018
    La saison internationale redémarre ce week-end avec déjà une première épreuve du circuit coupe du monde au programme. Cela se passera dimanche au Cap, en Afrique du Sud comme l’an passé.   Evidemment, bon nombre de triathlètes du top 50 mondial, dont ceux de l’équipe de France, ont choisi de faire l’impasse sur ce premier […]
  • Montagneuse 27 janvier 2018
    Le J3 Triathlon démarre l'année 2018 sur le trail de la Montagneuse sur le parcours de 16 kilomètres avec au départ Xavier A., Sylvain D., Mathieu D., Philippe J., Frédéric L. et Maxime D.. Vous pouvez retrouver leurs résultats dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les résultats du club''.