Coaching sportif personnalisé
Citation du jour

Enfiler sa combinaison néoprène

combinaison néoprèneAvant de commencer il vous faut réunir quelques ustensiles pour enfiler votre combinaison néoprène :

  • Un sac en plastique ou une chaussette ;
  • De la vaseline ou un autre lubrifiant spécialisé ;
  • Une paire de gants fins.

On commence par appliquer de la vaseline ou tout autre lubrifiant spécialisé sur les poignets, le cou et les mollets jusqu’aux talons. Ce lubrifiant facilitera l’enfilement mais surtout le retrait de la combinaison lors de la première transition dans le parc vélo.

On place ensuite un pied dans le sac en plastique ou on met la chaussette au pied, puis on enfile sa jambe dans la combinaison.

Il est important de la faire monter jusqu’à la base inférieure du mollet en tirant sur le jersey et non sur le néoprène. On effectue le même geste avec l’autre jambe en plaçant le sac plastique ou la chaussette avant de l’enfiler. Le fait de remonter la combinaison néoprène jusqu’au mollet permet une meilleure étanchéité et évitera que trop d’eau ne passe pour ensuite stagner à la pliure des genoux. Ce surpoids d’eau serait gênant tout au long de la partie natation.

Une fois que les jambes sont passées, on peut alors faire remonter la combinaison néoprène jusqu’au bassin en veillant bien à toujours tirer sur le jersey. Avant d’aller plus loin, il faut s’assurer que la combinaison soit au plus près du corps afin d’éviter qu’une poche d’air ne se forme au niveau des articulations et au niveau de l’entrejambe.

Ensuite on place une main dans le sac plastique ou dans la chaussette pour enfiler un bras. Là encore il ne faut pas hésiter à bien faire remonter la combinaison le plus haut possible sur l’avant-bras pour empêcher l’eau d’entrer facilement. Faire la même chose avec l’autre bras.

Afin de limiter les dégradations sur la combinaison, il peut-être intéressant de mettre des gants car le jersey étant désormais entièrement caché, il va bien falloir tirer sur le néoprène, et le moindre coup d’ongle risque de l’entailler.

Tirer sur les manches pour que la combinaison néoprène soit bien placée sous les aisselles, puis fermer la combinaison. Bien faire attention à placer correctement le système de fermeture afin qu’il ne nous blesse pas pendant l’épreuve. Le moindre frottement au niveau de la nuque et c’est la brûlure assurée à la sortie de l’eau.

Une fois emmitoufflé, on peut alors procéder aux derniers ajustements au niveau des genoux, de l’entrejambe, des avant-bras et surtout au niveau des épaules.

Si votre combinaison est constituée d’un néoprène peu souple, il sera judicieux de créer un pli au niveau des épaules pour faciliter les rotations de celles-ci. Si le néoprène est très souple, il faut juste s’assurer qu’il soit au plus près du corps sans toutefois gêner le mouvement des épaules.

Commentaires

commentaires

À vous la parole :
  • Europe – Le sacre de Le Corre 11 août 2018
    « Demain, il faudra faire aussi bien ! – Non, il faudra faire mieux ».  C’est ce qui se murmurait hier dans le clan français. Après la médaille de bronze de Cassandre Beaugrand, les tricolores se tardaient de voir leur seul représentant, Pierre Le Corre, entrer en piste. Parti avec ce poids de favori sur les épaules, […]
  • Europe – Beaugrand parmi les grandes 10 août 2018
    À 21 ans, et trois semaines après sa première victoire en WTS à Hambourg, la jeune tricolore Cassandre Beaugrand s’est offert la médaille de bronze au Championnat d’Europe Elite Courte Distance. Le titre est revenu à Nicola Spirig (SUI), Championne Olympique en 2012 et Vice-Championne Olympique en 2016, intouchable, qui décroche son 6e titre continental, […]
  • ARTICLE A LA UNE : MALADIE DE LYME 12 juillet 2018
    La maladie de lyme est comme toutes les maladies : on s'en fiche tant qu'elle nous laisse tranquille. Et on s'en veut terriblement d'autant d'ignorance des lors qu'elle vous emprisonne dans ses griffes. Pardonnez-nous d'etre aussi solennels. Mais cet article doit etre lu absolument par tous les amoureux de la nature : coureurs, promeneurs, traileurs. […]
  • Par ici Parçay 16 juillet 2018
    À l'occasion du 14 juillet le J3 triathlon était représenté par Nathalie M. et Olivier J. à Parçay-sur-Veine. Respectivement sur le 12,8 km pour Nathalie et le 18 km pour Olivier. Bravo à eux deux pour avoir couru aussi vite que possible sous cette chaleur. Retrouvez leurs classements dans la rubrique ''nos Triathlètes'' puis ''Les […]